19 janvier 2008

Bilbo le hobbit ou l'histoire d'un aller et retour

Bilbo_le_hobbit__couverture_J.R.R.Tolkien

Éditions J'ai Lu

370 pages

Les hobbits sont des petits êtres très calmes qui vivent dans des trous qu'ils creusent dans la terre, il y a en eux rien de magique et ils détestent tout ce qui ressemble de près ou de loin à une aventure, à leurs yeux il n'y a rien de mieux que la tranquillité et le confort. Alors, comment Bilbo Baggins un hobbit bien ordinaire s'est-il retrouvé en compagnie de treize nains : Dori, Nori, Ori, Oïn, Gloïn, Fili, Kili, Bombur, Bofur, Bifur, Dwalïn, Balïn, Thorïn Oakenshield et du magicien Gandalf. Pire encore, Bilbo se retrouve engagé comme cambrioleur par les nains afin de les aider à récupérer le Royaume sous la Montagne qui a été volé par Smaug un des pires dragons qui détruisit non seulement le Royaume dont le trône devait appartenir à Thorïn, mais aussi la belle cité de Dale et d'Esgaroth où vivait les hommes près de la Montagne. Bien entendu, la Montagne est remplie de l'or et des trésors des nains que ceux-ci désirent récupérer et que Bilbo devra voler pour eux. Dans cette quête, les nains et le hobbit (Gandalf ne les suivra pas tout le long de l'aventure) rencontreront maintes difficultés et tomberont dans les griffes de beaucoup d'ennemis, mais c'est aussi dans ce roman que l'on apprend comment Bilbo tombera en possession de l'anneau du Seigneur des Ténèbres.

Commentaires etoile_105.gifetoile_105.gifetoile_105.gifetoile_105.gif

J'avais précédemment lu la trilogie du Seigneur des Anneaux et Contes et légendes inachevés de J.R.R.Tolkien, mais cela faisait si longtemps que je ne me rappelais plus à quoi m'attendre avec cet auteur, mais je savais que j'avais trouvé leur lecture certes délectable, mais assurément difficile. Donc, je me suis relancé dans Tolkien et je peux dire que ce livre est vraiment excellent surtout pour un conte pour enfant (c'était son but premier). Il est vrai que la complexité de la géographie de la Terre du Milieu nous déboussole et peut amener à de très longues descriptions de paysages, mais c'est bien un des charmes de l'auteur et de son oeuvre. Ce qu'il y a d'étonnant c'est de voir à quel point malgré le fait que tout ce monde soit inventé, la profusion de détails et la maîtrise de l'art de l'écrivain, nous donne l'impression que les personnages tout comme tout ce qui les entoure est bien campé dans la réalité et parfois, il nous est presque impensable de croire que l'on est en train de lire du fantastique tellement les trolls, les gobelins, les nains, les dragons, etc nous semble vraisemblables puisque toutes ces espèces on leur propre culture, donc leur propre langue, leur art, leur valeur, etc. C'était donc une excellente lecture et je me jure de relire tout ce que je possède de Tolkien et plus encore.

Autres livres de l'auteur

- Les aventures de Tom Bombadil (1962)
- Le seigneur des Anneaux (1954-1955)
- etc.

Romans posthumes de l'auteur

- L'histoire de la Terre du Milieu (1983-1996)
- Contes et légendes inachevés (1980)
- Le Silmarillion (1977)
- etc.

Lu pour le Challenge ABC 2008 

Posté par GeishaNellie à 13:30 - Littérature fantastique - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dentelle


Commentaires sur Bilbo le hobbit ou l'histoire d'un aller et retour

  • J'ai beaucoup aimé la Trilogie du Seigneur des Anneaux, même si comme tu dis, la lecture de Tolkien est parfois un peu difficile.
    Je compte bien m'atteler à Bilbo le Hobbit un de ces jours.

    Posté par Cécile, 09 février 2008 à 12:11 | | Répondre
  • Je l'avais bien aimé ^_^

    Posté par Milo, 24 décembre 2014 à 07:38 | | Répondre
Nouveau commentaire