08 février 2008

La voleuse de livre

la_voleuse_de_livres__pochette_

Markus Zusak

Oh ! Éditions

527 pages

<< Quand la Mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter. >>

C'est dans l'Allemagne nazie que naît Liesel Meminger, elle est fille de communiste, alors aussi bien dire qu'elle est morte, mais sa mère décide plutôt de la confiée à une famille nourricière, les Hubermann.

Avant de continuer, je dois éclaircir une question que tout le monde se pose : pourquoi la Mort deviendrait-elle narratrice de l'histoire de cette fillette, alors qu'elle a tenue contre son sein tous les êtres humains qui sont nés sur cette Terre ? Pour la simple et bonne raison qu'elles se sont croisés à trois reprises (faîtes attention au sens que vous donnerez à ces mots, cela pourrait être étonnant) et que la jeune fille a écrit un livre du nom de La voleuse de livre qu'elle a perdu lors des bombardements sur l'Allemagne et qui s'est retrouvé dans la poche de la Mort elle-même.

Alors, voilà, je n'ose pas vous en dire trop car je crains d'enlever le mystère qu'il y a autour de ce livre, mais je vous livre quelques éléments : dans ce roman, il sera question de livres, d'un accordéoniste aux yeux gris, d'un frère mort dans un train, de Juifs, de vols, d'un boxeur qui se bat contre Hitler dans un sous-sol et d'un garçon aux cheveux couleur jaune citron.

Commentaires etoile_105.gifetoile_105.gifetoile_105.gifetoile_105.gif

Vous devez trouvé que mon dernier petit paragraphe ne ressemble pas vraiment à mon style d'écriture, n'est-ce pas (je vous donne un indice : il ne ressemble PAS à mon style d'écriture) ? Effectivement, j'ai emprunté ici le style de Markus Zusak qui a introduit ses dix parties de son roman de cette technique pour nous dire à quoi nous attendre dans les pages à venir. Au premier abord, il est vrai que cela peut peut-être paraître assez enfantin, tout comme l'idée que la Mort soit la narratrice, mais j'ai trouvé que c'est là que résidais tout le charme de cet auteur. Effectivement, je suis persuadée que l'histoire ne m'aurait jamais autant plus si ça n'avait été du style de l'auteur. J'aimais beaucoup les petits parenthèses que la narratrice venait nous faire et cela même si elle nous a donné tous les punch de la fin, car comme elle le dit elle-même, ce n'est pas vraiment le final qui doit nous fasciner, mais bien ce qui nous a rendu à celui-ci (dans mes mots, désolé).Oui, je peux dire que je me suis laissée emporté par l'histoire et tout les petits dessins qui sont parsemés au gré du livre, car si Liesel vole certains livres, d'autres ont été fait à la main et illustré de même.

Alors, je peux dire que ce roman était véritablement excellent  et cela même si normalement je me méfis des best-sellers traduit en 20 langues différentes. En tout cas, celui-ci était une véritable découverte !!

Extrait :

<< Quelque chose lui disait que ce bûcher était un crime-après tout, ses trois livres étaient ce qu'elle possédait de plus précieux-, mais elle avait une envie irrésistible de voir la pile s'enflammer. Les humains aiment bien le spectacle d'une petite destruction, me semble-t-il. Ils commencent par les châteaux de sable et les châteaux de cartes et ils vont de plus en plus loin. Ils sont particulièrement doués pour ça. >> p.111

Autres livres de l'auteur :

- I am the messenger (2002) gagnant du 2003 CBC Book Of The Year Award et du 2003 NSW Premier's Literary Award.
- When dogs cry (2001) gagnant du CBC Honour Book 2002 et sélectionné pour le NSW Premier's Award
- Combat de frères (2002) gagnant du Children's Book Council Honour Book 2001
- The Underdog (1998)

Lu pour le Challenge ABC 2008

Posté par GeishaNellie à 18:24 - Littérature australienne - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

dentelle


Commentaires sur La voleuse de livre

    Je l'ai lu l'an dernier, notamment lors du challenge ABC. Et je l'ai trouvé également excellent.

    Posté par Cendre..., 09 février 2008 à 03:27 | | Répondre
  • Ta critique me donne très envie de lire ce livre. Le "mystère" m'intrigue et le fait que La Mort soit la narratrice également.

    Posté par Cécile, 09 février 2008 à 12:14 | | Répondre
  • Il est dans ma PAL (en VO) depuis un certain temps... j'aurais d'ailleur dû le choisir comme Z pour ce fameux challenge!! Ton billet est bien tentant, en tout cas!

    Posté par Karine, 10 février 2008 à 10:27 | | Répondre
  • Cela fait longtemps que je l'ai noté dans ma Liste à Lire (LAL). Il faut que je me le procure car c'est un thème qui m'intéresse beaucoup .... De plus, je n'ai lu que de bons articles sur les blogs le concernant. Cela fait deux bonnes raisons pour me décider !!!

    Posté par Nanne, 13 février 2008 à 15:53 | | Répondre
  • je viens de le terminer et j'ai adoré. un style à part, mais une fois qu'on l'a apprivoisé, on se laisse émouvoir !

    Posté par Lectures de Fann, 04 mars 2014 à 04:49 | | Répondre
Nouveau commentaire