09 septembre 2008

Night Watch : Les sentinelles de la nuit

nightwatchSerguei Loukianenko (1968-)

Éditions Albin Michel

473 pages

2006


Anton est un Autre de la Lumière, il n'est pas humain ou du moins, ne l'est plus. Qu'est-ce qu'un Autre ? C'est ceux qui peuvent se tenir dans la Pénombre, qui possèdent des pouvoirs soient de l'Obscurité, soient de la Lumière. Étrangement, les Autres de l'Obscurité et ceux de la Lumière ont signés un contrat les empêchant de nous influencer d'un côté ou d'un autre, car ils ont compris qu'un combat incessant ne pourrait qu'entraîner plus de morts dans tous les partis. Des agents de contrôles on donc été formés afin que les deux partis soient surveillés adéquatement.

Anton est un Agent du Contrôle de la Nuit, il observe les Mages Noirs, les Lycanthropes, les Vampires, brefs tous les Sombres qui pourraient vouloir briser les Lois. Quand il se retrouve sur le terrain pour la première fois, obliger de chasser un vampire délinquant et sa petite amie, Anton n'était pas préparé à ce qui l'attendait.

Ce roman est constitué de trois histoires. La première raconte l'histoire des deux vampires mentionnés plus haut, on y rencontre Svetlana une belle femme souffrant du pire sortilège que l'on ai vu depuis longtemps, Egor un jeune Autre dont l'aura est resté étonnamment neutre et Olga, une mage qui peut se transformer en hibou. Dans la seconde histoire, un mage blanc délinquant a réussi à éviter la surveillance du Contrôle de Jour et à tuer des Sombres, c'est ici que l'on comprend que tout n'est pas si simple qu'on pourrait le penser. Dans la troisième histoire, une chaleur suffocante s'abat sur Moscou ce qui oblige les deux partis à faire une courte trêve et à prendre quelques vacances, mais pour Anton, il n'y a pas de vacances car il sait que quelque chose se trame et il n'apprécie guère.

Commentaires etoile_105.gifetoile_105.gifetoile_105.gifetoile_105.gif

Durant l'été, j'avais le goût de lire du fantastique ou de la SF, mais je n'avais trouvé rien de mieux que dusergu Isaac Assimov (tient un Russe aussi, c'est croire que je suis entouré de Russes) qui m'avait bien déçu. Je n'avais donc malheureusement pas réussi à étancher ma soif de fantastique, me voilà donc, à défaut d'être rassasié, du moins bien heureuse, car c'est un excellent livre que voilà qui se lit à une vitesse folle.

Si l'écriture de l'auteur n'a rien d'incroyable, la qualité est malgré tout présente (se n'est pas un grand cru de la littérature, mais on s'en fout c'est bon !). Mais avant de s'arrêter à des détails comme l'écriture de l'auteur je vous assure qu'on est vite embarqué dans l'histoire un peu lufoque et on veut y croire à ces Autres, à la Pénombre (on veut même y aller), à la Lumière et à l'Obscurité. Une folle originalité condensé dans trois histoires, je vous assure qu'il y a de quoi vous séduire !

Je souligne que ce livre est sorti en film que j'ai moi-même vu mais seulement en Russe et je peux dire que fi_3869_0_night_watchmême si je ne comprenais pas ce que les personnages disaient j'étais accroché aux lèvres de mon chum qui me traduisait (pauvre lui, il croyait pas que je tiendrais jusqu'au bout) et même si j'avais sommeil j'ai gardé les yeux bien ouverts. Donc, je vous conseil aussi le film, mais je vous suggère de lire le roman avant car vous ne comprendrez rien sinon. Vous m'informerez si vous le trouvez en français je suis fort curieuse.

Extraits :

<< C'est pourquoi on nous apprend à ne pas regarder les humains, avant même de nous apprendre à voir à travers la Pénombre. Mais nous les regardons quand même. Ils sont faibles, vivent peu, ont peur de tout. Il ne faut pas les mépriser et il est criminel de les haïr. On ne peut seulement que les aimer, les plaindre et les protéger. C'est notre travail et notre devoir. Nous sommes le Contrôle de la Nuit. >> p.401

<< Pour un président, il se trouvera un tueur à gages. Pour un prophète des milliers de disciples qui pervertiront sa nouvelle religion et transformeront sa lumière en bûchers destinés aux hérétiques. Un livre peut être brûlé, une symphonie se transformé en tube à la mode qu'on jouera dans les bars. Une philosophie peut servir à justifier les pires ignominies. Décidément, nous n'apprendrons jamais rien. >> p.455

Autres livres de l'auteur :

- Day Watch (2000)
- Dusk Watch (2004)
- Last Watch (2005)
- Fine Watch (2007)

Posté par GeishaNellie à 20:16 - Littérature fantastique - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dentelle


Commentaires sur Night Watch : Les sentinelles de la nuit

Nouveau commentaire