30 avril 2009

La maison aux esprits

Après une pause qui aurait bien pu être sans fin, puisque je doutais même de revenir sur ce blog, me revoilà ! Ah, c'est dire à quel point je ne suis pas très très stable, écrit, écrit pas, écrit, écrit pas, mais c'est comme ça avec mes lectures aussi malheureusement et pour avoir le goût à nouveau de revenir peut-être me fallait-il à nouveau le goût de lire.

allendeIsabel Allende

Éditions Fayard

1984

599 pages

Dans cette saga familiale nous suivons l'histoire de Clara et Esteban Trueba (le narrateur) sur de nombreuses années. Ce couple est en fait assez mal assorti. Alors que Clara est une femme assez absente donnant son attention aux esprits et aux objets qu'elle s'amuse à faire voler par ses pouvoirs de télékinésie, Esteban, lui, est un homme plutôt terre à terre avec un caractère des plus désagréables et un grand amour pour les possessions matériels. De ces deux personnages naîtront trois enfants tous aussi différents les uns des autres, mais possédant tous un caractère très forts et passionnés. C'est ce caractère passionné qui mènera la vie de plusieurs d'entre eux, tout comme il aura mené celle d'Esteban.

smiley etoilesmiley etoilesmiley etoilesmiley etoile Il est rare que je me permette une relecture et encore plus rare que je l'apprécie, mais assurément ce roman fera toujours partie de mes préférés. J'adore pour ainsi dire les sagas familiales ! On dirait que je sens les années passées en moi et je pleure et ris avec les personnages. Ceux-ci sont d'autant plus touchants que ce sont des individus avec un caractère qui les pousse à ne jamais plier et autant les enfants de Trueba ne plieront jamais aux colères impressionnantes de leur père, autant celui-ci réagira avec force face aux << stupidités >> qu'ils peuvent entreprendre. Mais ce roman n'est en aucun moment une comédie et si les sourires peuvent apparaître sur notre visage, ce n'est que fugitivement, car les malheurs attendent bien souvent la famille Trueba. Toutefois, c'est aussi ça qui fait tout le charme de ce livre, alors que les années passent et que les évènements dramatiques s'accumulent l'on voit comment les personnages réagissent jusqu'à finalement laissé tomber leurs carapaces et nous dévoiler un amour incroyablement profond les uns envers les autres ! C'est sans nul doute un livre à livre et à relire.
420px_Isabel_Allende___001

Posté par GeishaNellie à 21:21 - Littérature d'Amérique du Sud - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

dentelle


Commentaires sur La maison aux esprits

    Je n'ai lu qu'un seul livre d'Isabel Allende, La cité des Dieux sauvages, et il m'avait un peu déçue... On m'a dit que c'était un livre "jeunesse" et comme je ne l'ai pas abordé comme tel, je ne l'ai pas apprécié autant je pense. On m'a souvent conseillé La maison aux esprits. Il faudrait bien que je me lance un de ces jours...

    Posté par Allie, 01 mai 2009 à 08:03 | | Répondre
  • Il est dans ma pile, celui-là... je ne sais pas pourquoi je ne l'en ai pas encore sorti, d'ailleurs! Avec ton enthousiasme, je vais quand même le faire monter un peu!

    Posté par Karine :), 02 mai 2009 à 20:19 | | Répondre
  • @ Allie : Assurément il faut que tu lui donnes une autre chance en lisant celui-ci, il est plus qu'excellent !

    @ Karine : Oui, oui !! C'est une excellente lecture tu devrais vraiment le faire sortir de ta PAL, afin que de le lire.

    Posté par Geisha Nellie, 02 juin 2009 à 20:10 | | Répondre
Nouveau commentaire