08 juillet 2009

Gatsby le Magnifique

Sans_titreF. Scott Fitzgeraldblog_o_tresor

Éditions Grasset

282 pages

1996

Nick part habiter à West Egg afin d'apprendre le métier d'agent de change. Il s'y loue une maison voisine de celle, fort luxueuse d'un certain Monsieur Gatsby. Homme mystérieux, Gatsby ouvre pourtant ses portes de façon régulière afin d'accueillir un grand nombre d'invité qui, pour la plupart, ignore même jusqu'à son apparence, mais qui sont attirés par son argent comme des mouches sur du miel. Nick est l'un des rares qui pourra pénétré le cercle secret de ce voisin fort distant et il tombe vite sous son charme. Sa grande amitié pour Gatsby le mènera à mettre à jour plusieurs de ses mystères dont celui d'un grand amour qui ne se serait jamais éteint.

smiley etoilesmiley etoilesmiley etoile Gatsby le magnifique était un livre dont j'avais beaucoup entendu parler, spécialement dans l'un des romans de John Irving ce qui m'avait inspiré un désir hardent à le lire ce dont m'a donné l'occasion le défi blog-o-trésor. Tout le monde semblait voir là un des plus grands chef d'oeuvre de la littératurefitzgerald américaine et je m'y attendais aussi puisque ma première expérience avec les suggestions du blog-o-trésor m'avait donné à y croire. Toutefois, je dois avouer ne pas avoir été happée par ma lecture. J'avais toute les misères du monde à suivre les pages, car le personnage principal, Gatsby, était à mes yeux, inconsistant. Encore maintenant je serais incapable de lui donner un visage ou même un caractère précis. Il est grand amoureux, mais ne semble pas un passionné autrement. Il est grandement aimé par Nick, mais je ne vois pas en quoi il l'ai mérité. Malgré tout, la fin est touchante et plus solide et vivante que toutes les autres parties du roman.
Je dois avouer avoir eu un faible plus marqué pour les pages suivant le roman. Dans cette édition, quelques-unes sont réservées à la correspondance entre l'auteur et un des directeurs littéraires de la maison d'édition le publiant à l'époque. Ces quelques lignes témoignent beaucoup du caractère de Fitzgerald, mais surtout des étapes de la création à la publication d'un livre, ce que j'ai grandement apprécié.

Posté par GeishaNellie à 20:17 - Littérature américaine - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

dentelle


Commentaires sur Gatsby le Magnifique

    Je l'ai lu à l'adolescence, je dois dire que j'en garde un souvenir plutôt flou, alors que «Tendre est la nuit» du même auteur avait été un gros coup de coeur!

    Posté par Grominou, 09 juillet 2009 à 10:36 | | Répondre
  • Alors je suis bien heureuse d'apprendre que je ne suis pas la seule à avoir sentie cette impression de flou.

    Posté par GeishaNellie, 09 juillet 2009 à 17:33 | | Répondre
  • il fait également partie de mon challenge Blog-o-trésors, que j'espère réussir à finir.

    Posté par zarline, 10 juillet 2009 à 06:13 | | Répondre
  • @Zarline : ce n'est pas si compliquer que ça réussir ce défi. Il n'est pas très contraignant. Mais il faut le commencer !

    Posté par GeishaNellie, 11 juillet 2009 à 13:02 | | Répondre
  • Je l'ai noté depuis un petit moment mais je n'ai toujours pas eu l'occasion de le lire ! Merci de ton passage sur mon blog !

    Posté par Hathaway, 18 juillet 2009 à 04:07 | | Répondre
  • @ Hathaway : Cela me fait plaisir lorsque j'ai du temps d'aller visiter les autres blogs. Malheureusement, ce n'est pas souvent mais bon.

    Posté par GeishaNellie, 18 juillet 2009 à 13:01 | | Répondre
Nouveau commentaire