05 avril 2010

La chasse au Snark

En partenariat avec Les Éditions Folio


la_chasse_au_snark

Lewis Carroll

Éditions Folio

2010

133 pages

Un snark, est une bête bien étrange que l'on peut reconnaître à plusieurs signes dont : << Mettons-les bout à bout, Le premier c'est le goût, Qui est maigre et creux mais craquant, Comme un veston qui serait, À la ceinture trop serrée, Avec un petit parfum feu follet >> (page 35). C'est à la recherche de cette créature que l'étrange équipage de Lewis Carroll est parti, bien décidé à tout faire pour la capturer. << Ils le cherchèrent avec des dés à coudre, Ils le cherchèrent avec passion, Ils le poursuivirent avec des fourchettes et de l'espoir, Ils menacèrent sa vie, Avec une action de chemin de fer, Ils le charmèrent avec des sourires et du savon.>> (p.57).

jaune_sourire

jaune_sourire

jaune_sourire

jaune_sourire J'avais déjà précédemment eu un tête-à-tête avec Lewis Carroll gràce à Alice au pays des merveilles et de L'autre côté du miroir, qui reste pour moi de très grandes découvertes que je ferai ASSURÉMENT lire à mes enfants (le jour où j'en aurai, bien sûr), alors imaginez la joie que de me faire offrir ce roman en partenariat avec les Éditions Folio, je n'allais pas dire non !
Et je n'ai pas été déçue ! Il se trouve que La chasse au Snark nous est offert dans cette édition en anglais et français, choselouisa_4_children_w_lewis_carroll_1862 que j'ai grandement apprécié puisque 1._ Ça me fait pratiquer mon anglais 2._ Je pratique mon anglais en pouvant comprendre quelque chose grâce à la référence francophone. Même si, comme on l'apprend dans le dossier des mots-valises de À travers le Jabberwocky, il est extrêmement difficile de traduire Lewis Carroll. Carroll s'amuse avec les mots, il les fusionne, les déforme, va les chercher dans une langue oubliée et les adapte, bref il jongle avec eux et pour le traduire comme il se doit, il faut savoir faire de même et oublier toutes les règles, car aucunes d'elles ne pourraient aider à transposer la magie du travail de cet auteur. Ce n'est pas pour rien que passant des quatrains anglais, le texte français est composé de sizains !
Précédemment, j'ai utilisé le mot magie, car c'est ce que nous offre cet auteur dans chacun de ses écrits, un brin de magie, de folie dans notre vie d'adulte. Il utilise le << nonsense >> afin de créer un monde fantastique qui séduit parents et enfants. Dans cette édition, la beauté de l'imaginaire de Carroll est même rehaussée par les splendides gravures de Henry Holliday qui donne un petit côté livre d'enfant au roman (j'ai beaucoup de difficultés ces temps-ci, à trouver un livre de Carroll illustré comme il me plaît, mais celui-ci était exactement ce que je désirais). Pour moi lire Carroll, se sera toujours prendre congé du réel et du monde stressant extérieur, afin de plonger dans les rêves des autres et relaxer. Alors je dis un gros merci aux Éditions Folio pour cette lecture qui fut un pur plaisir pour moi !

EnglishClassics
Lu dans le cadre du English Classics de Karine:) (2/3)

Posté par GeishaNellie à 15:57 - Littérature jeunesse - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

dentelle


Commentaires sur La chasse au Snark

    Je suis en train de relire Alice's adventured in wonderland et Through the looking glass en préparation à cette lecture. Il ya une version du poème (Jabber quelque chose) dans Through the looking glass et ça m'a pris 20 minutes à y comprendre quelque chose... alors le Snark me fait un peur!!!

    Posté par Karine:), 05 avril 2010 à 18:34 | | Répondre
  • @ Karine : Moi aussi si je l'avais lu seulement en anglais j'aurais peur, mais ce qu'il y a de bien avec cette édition c'est qu'elle est dans les deux langues.

    Posté par GeishaNellie, 05 avril 2010 à 18:53 | | Répondre
  • Oh j'aurais du accepter l'offre! j'hésitais...
    Oui, Le tunnel, je l'emprunte cet après midi à la bibli!!!

    Posté par keisha, 06 avril 2010 à 01:51 | | Répondre
  • @ Keisha : Moi je n'aurais pas pu dire non à Lewis Carroll. Ah, Le tunel, il faut que je m'y remette sûrement après La mécanique du coeur de Malzieu.

    Posté par GeishaNellie, 06 avril 2010 à 13:22 | | Répondre
Nouveau commentaire