19 avril 2010

Des masques et des miroirs

des_masques_et_des_miroirsPierre Thellier & Jacques Vallerand

Louise Courteau, éditrice

1988

233 pages

<< Des masques et des miroirs regroupe 16 nouvelles fantastiques qui soulèveront le lecteur. Les auteurs écrivent par-delà le miroir des mortels et nous emportent vers une chute qui transcende le quotidien. À lire quand un craquement sourd fait frissonner les fenêtres, battre les volets et claquer les portes. Un livre bizarre ... bizarre qui risque fort de susciter des émotions étranges, certains soirs de solitude amère. >> 4ième de couverture

eto56

eto56
J'ai simplement réécrit le résumé de la 4ième de couverture non par paresse, mais bien parce que je ne saurais le faire moi-même, en fait je n'en aurais aucun désir. Je suis bien triste de dire que je me suis trompée lors de la lecture des premières lignes qui m'avaient données le goût de dévorer immédiatement ce recueil. Au lieu de le dévorer, il m'a resté dans la gorge et j'ai eu peine à le terminer.
Pour quelles raisons ? Je vais commencer par mentionner l'écriture tout à fait particulière qui nous donne du fil à retordre pourthellier__pierre s'habituer à l'étrange univers de ces deux hommes. Une écriture à la fois poétique et terre-à-terre qui foisonne d'image littéraire maladroite nous donnant une impression générale de floue. J'avais souvent beaucoup de difficulté à comprendre ce qui se passait et même si je me répétais plusieurs fois la phrase cela ne m'éclairait pas d'avantage ! Puis, il y avait les chutes qui étaient pour certaines nouvelles, trop prévisibles et pour d'autres, simplement incompréhensibles !
Un autre point plutôt étrange, c'est que ce recueil est considéré comme du fantastique, mais dans les seize nouvelles, j'en ai dénombré quelques unes qui se rapprochaient plutôt de la science-fiction et d'autres Vallerandsortaient carrément du cadre de la littérature de l'imaginaire ! Il me semble que c'est quelque chose de dangereux que de parler de fantastique quand le recueil englobe d'autres genres ? Mais bon, je ne suis pas éditrice et qu'est-ce que j'en sais de ce qui est vendeur ou non ?!!
En fait, ce recueil de nouvelles me rappelait un peu mon adolescence. Période pas si lointaine (non, mais je suis encore jeune, ok !) où je les adorais glauque à souhait ! Je dévorais (là, il s'agit vraiment de dévorer, je vous le dis) tout le livre en une nuit avec l'aide du moins de lumière possible pour lire car il fallait garder l'ambiance ! Ah vraiment, je ne dirais pas que je suis triste de l'avoir sorti de mes étagères poussiéreuses, mais je dirai que ce n'est plus mon genre tout simplement !

--> Site de Pierre Thellier ici

Posté par GeishaNellie à 11:49 - Littérature québécoise - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dentelle


Commentaires sur Des masques et des miroirs

Nouveau commentaire