17 mai 2010

Le tunnel

Lecture commune avec Keisha


Le_tunnelWilliam Howard Gass

Éditions Le cherche Midi

2007

707 pages

William Frederic Kohler est un professeur d'histoire dans la cinquantaine, obèse et aucunement Allemand malgré son nom. Un jour il décide d'entamer son deuxième livre en carrière qui devrait s'intituler : Culpabilité et innocence dans l'Allemagne de Hitler, un livre fort dérangeant. Mais même si son livre prend de plus en plus d'épaisseur ce n'est pas son roman qu'il écrit mais bien l'histoire de sa vie dont il glisse les pages entre son bouquin. Pour fuir sa vie malheureuse et sa femme Martha qui ne partage plus son lit depuis longtemps, Kohler a décidé de creuser. Creuser un tunnel dans son sous-sol et s'y évader.

jaune_pas_contentet demi : Pour moi une très forte déception. Je garde un goût amer de cette lecture, ce n'est pas pour rien que je l'avais laissé tomber une première fois. Et cela au bout d'une dizaine de pages ! Alors, il me fallait bien une lecture commune pour me pousser à le finir. Bon, j'avoue que j'ai sauté quelques paragraphes vers la fin et même quelques pages, chose que je ne fais jamais, mais bon il est fini tout de même !

Dire de ce livre qu'il est difficile à lire serait un euphémisme ! L'auteur, William Gass, utilise une sorte de poésie sombre dans son écriture. Ce livre est vraiment axé vers le côté noir de la vie. En plus de cette écriture tortueuse et déprimante, on peut mentionner une séparation de l'histoire en paragraphe ce qui rend encore plus difficile la lecture. L'auteur ne prend aucunement en compte les points ou les virgules. Il les torture tout le long de son livre. Parfois il coupe une phrase en plein milieu et saute immédiatement à un autre paragraphe qui n'a aucun rapport avec le précédent !

Mentionnons aussi un personnage principal déprimé et déprimant dans son incapacité à prendre en main sa vie et qui semble préférer broyé du noir plutôt que de mettre un terme à son malheur. En fait, Kohler est plutôt un anti-héros, obèse, blond, au teint rubicond, il m'a tout de suite donné l'image d'un cochon. Le fait qu'il trompe sa femme avec d'autres jeunes étudiantes n'a pas trop aidé mon estime de lui. C'est aussi un être incroyablement égoïste qui semble inapte à aimer les autres, sauf quelques rares exceptions.

Je dois tout de même lui donner un point : j'aime bien son idée du PdP. Pour savoir ce que c'est, il faut lire le livre, désolé, lol. Non en fait, l'auteur a une très belle écriture mais il donne l'impression de tout jeter sur le papier en un coup de tête, comme l'inspiration y mène. Il ne condense pas ses idées afin de les rendre claires et beaucoup moins ... tortueuses (heu, je voulais dire torturantes lol).

Mais dans tout ça, je dis un gros merci à Keisha qui m'a soutenu tout le long de ma lecture et qui m'a permis d'enlever cette brique de ma PAL :P

d_fi_100_ans_de_litt_rature_am_ricaine 

Lu dans le cadre du défi 100 ans de littérature américiane de Bouh

dentelle


Commentaires sur Le tunnel

    Ouf .. le terminer alors qu'il fait 770 pages et que tu l'avais déjà abandonné au bout de 10 pages une première fois : chapeau ... euh non, tu es maso )

    Posté par Kikine, 17 mai 2010 à 12:59 | | Répondre
  • @ Kikine : Oui, je sais je suis maso

    Posté par GeishaNellie, 17 mai 2010 à 20:53 | | Répondre
  • j'avais lu dans un billet qu'en effet c'était du masochisme... Pour certains passages, c'est sûr...
    Pour ce roman là, l'expression Yes we can prend tout son sens...
    C'est marrant, nos billets sont assez complémentaires, je ne parle pas du PdP, comme cela pas de spoiler!
    Yes, we did!

    Posté par keisha, 18 mai 2010 à 03:58 | | Répondre
  • En effet, bravo d'avoir tenu le challenge!

    Posté par la nymphette, 18 mai 2010 à 04:15 | | Répondre
  • Bravo d'avoir tenu le coup. Je dois dire que keisha m'a tentée hier. Je ne suis pas très portée SM mais un petit challenge littéraire de temps en temps, pourquoi pas. Je vais essayer de le trouver à la biblio au cas où je l'abandonnerais après 10 pages

    Posté par zarline, 18 mai 2010 à 05:12 | | Répondre
  • Tu as réussi à en voir le bout (du tunnel (désolé c'était nul je sors))

    Ton article me donne envie de le lire juste pour voir ce que ça peut rendre ce genre de texte zarbi, mais d'un autre côté plus de 700 pages que je suis pas sur d'aimer, ça refroidit pas mal ^^'

    Posté par Mr. Zombi, 18 mai 2010 à 05:17 | | Répondre
  • @ Keisha : Je l'ai bien aimé ce PdP, l'une des rares idées tordues que j'ai apprécié Ha ! Ha ! Yes we can ! Yes we did ! Tout à fait d'accord !
    @ La nymphette : Oui, j'en suis bien fière ! Merci.
    @ Zarline : Aaaah, espérons bien que ça ne sera pas ton cas, mais la biblio c'est tout de même une bonne idée lol.
    @ Mr. Zombi : Tu vois je l'ai demandé à ma fête justement pour savoir qu'est-ce que ça pouvait faire de lire ce genre de roman. Tu vois ce que ça a donnée ??! Lol, je plaisante. Lance-toi si tu veux, il aura peut-être plus de succès chez toi que chez moi.
    Beau jeu de mot

    Posté par GeishaNellie, 18 mai 2010 à 12:53 | | Répondre
  • Quel courage tu as eu d'aller jusqu'au bout d'un livre qui ressemble plus à un pensum qu'à un plaisir!
    Je ne crois pas que j'aurais eu ton endurance, aussi je te félicite pour cette lecture, et pour ton billet superbe!

    Posté par sybilline, 20 mai 2010 à 15:24 | | Répondre
  • @ Sybilline : merci beaucoup, mais je ne peux considérer un billet superbe s'il traite d'un livre qui m'a presque horrifié ... Mais bon, au moins il est lu, c'est ça le principal!

    Posté par GeishaNellie, 21 mai 2010 à 11:12 | | Répondre
  • Un seul mot s'impose FELICITATIONS ! J'en reste bouche bée.

    Posté par Solène, 26 mai 2010 à 06:18 | | Répondre
  • Vous travaillez pour cette maison d'édition, n'est-ce pas ? Malheureusement, je crois ne pas être tombé sur un de vos titres qui me plaisent ... bien désolé.

    Posté par GeishaNellie, 26 mai 2010 à 19:09 | | Répondre
Nouveau commentaire