21 juin 2010

Le démon et mademoiselle Prym

Lecture commune avec RestlingLecture_commune


Le_demon_et_mademoiselle_PrPaulo Coelho

Éditions Anne Carrère

250 pages

2001

Berta est assise sur sa chaise et observe les montagnes ; et observe le village de Bescos. Qu'est-ce que cette vieille femme regarde exactement ? Peut-être est-ce seulement la sénilité ou la solitude depuis le décès de son mari qui la pousse a rester sur son perron, mais le jour où l'inconnu arriva en ville suivi de son démon, Berta sut alors qu'elle avait eu raison d'observer durant toutes ces années. Les nombreux bouleversements que l'étranger apporta dans le petit village ne lui furent pas invisibles non plus. Bouleversements nés d'une horrible proposition dont la demoiselle Prym est la porte-parole. Désormais, c'est un combat entre le Bien et le Mal qui se joue à Bescos.

eto17eto17eto17 J'avais déjà lu ce livre qu'il y a de nombreuses années et mon souvenir, sans en être vraiment pénible, n'était pas très positif. En fait, il s'agit d'un roman initiatique (je crois en fait que c'est la spécialité de l'auteur, mais je n'en suis pas sûre car c'est son seul livre que j'ai lu) où le Bien et le Mal s'affronte tout le long avec une petite pointe de fantastique. Si l'idée me paraissait vraiment originale : un étranger venu faire une terrible proposition dans un petit village isolé en pleine chute libre où l'on ne trouve plus aucun enfant, faute de jeunes pour prendre la relève. J'ai été vite déçue. Une bonne partie de l'histoire est une longue conversation entre mademoiselle Prym et l'étranger sur le Bien, le Mal et la véritable nature de l'homme. Rien qui ne me passionne vraiment, en fait.
J'avais souvent l'impression de lire du rabâché et le tout bien enrobé dans des paroles arides qui ne convenaient pas du tout à une jeune femme comme mademoiselle Prym. Après tout, jamais elle n'a mit les pieds ailleurs, elle n'est pas spécialement cultivé, ne s'est pas beaucoup penchée sur le sujet, mais soudainement devant la proposition elle en a plein à dire !
Parlons justement de cette proposition. Peut-être que mon problème était justement là : cette proposition n'était aucunement alléchante à mes yeux ! Je ne comprenais pas la tentation des villageois surtout pour le prix à payer. Alors si je ne pouvais me mettre à la place des personnages et que la problématique principale ne me semblait pas bien solide, c'est bien normal que je n'ai pas appréciée ! Une expérience qui s'arrête là pour moi.
Les commentaires de Restling.

Posté par GeishaNellie à 00:00 - Littérature d'Amérique du Sud - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

dentelle


Commentaires sur Le démon et mademoiselle Prym

    Hum, comme je le disais à Restling, mon expérience avec l'auteur se résume à un abandon, et ce n'est pas ton billet qui va changer cela!

    Posté par keisha, 21 juin 2010 à 07:54 | | Répondre
  • Ce roman n'a pas remporté non plus un franc succès auprès de moi... Peut-être est-ce pour ça qu'il était encore bloqué dans ma PAL ?

    Posté par Restling, 21 juin 2010 à 15:04 | | Répondre
  • @ Keisha : Disons que c'est une expérience que je ne suis pas sûre de vouloir renouveler. Ce n'est pas vraiment mon genre d'auteur, alors je te comprends !
    @ Restling : Moi je m'en doutais bien qu'il me plairait plus ou moins, mais je voulais vraiment me réessayer. C'était important que je donne au moins une autre chance à cet auteur que tant de personnes aiment !

    Posté par GeishaNellie, 26 juin 2010 à 09:48 | | Répondre
Nouveau commentaire