07 avril 2011

La natte coupée

La-natte-coupee

 

Françoise Xenakis

Les éditions J’ai Lu

1985

Au tout début, il y eu Ada I dont l’amant lui coupa la natte afin de forcer leur famille à les marier. Mais la mère d’Ada s’y refusa. Pour se venger, la jeune fille, avant de quitter la maison, jeta un sort. Ce sort, retomba par erreur sur Ada II, la petite fille qu’elle avait eu mais qui lui a été arraché. Depuis, les Ada sont maudites, l’une après l’autre elles se voient punies, elles souffrent et ne connaitront jamais l’amour.

Madame est une riche veuve. On dit d’elle qu’elle a fait un mariage en blanc, qu’elle a épousé un homosexuel afin que celui-ci puisse garder la face. Mais on raconte tellement de choses dans ce milieu … Il faut dire que Madame a un caractère exécrable. Elle distribue son argent de tous bords, de tous côtés afin d’être aimé, mais elle hait tous les gens qu’elle invite à sa table. Elle ne se gêne pas pour injurier, rejeter et ordonner à tous. Jamais elle n’a raconter son passé et cela, même auprès de ses quelques favorites qu’elle finit toujours par écarter violement. Puis, arrive Mina, une fille que Madame devrait pourtant haïr comme toutes les autres putains qui hantent sa table, mais cette fois-ci c’est autre chose. Et elles s’entichent l’une de l’autre. 

3coeurs

Je vous ai déjà raconté mon amour pour cette auteure dont j,avais précédemment lu le roman Zut, on a encore oublié Madame Freud … et je vous avais mentionné aussi la difficulté de trouver d’autres livres d’elle. Alors, vous comprendrez ma joie lorsque j’ai découvert dans un recoin poussiéreux d’une bouquinerie ce livre-ci. Bon, l’histoire ne me disait rien qui vaille, si je pouvais j’aurais choisi un autre de ses romans, mais j’étais si heureuse d’en avoir trouvé un !

Je me suis donc embarquée dans ce livre qui débute en Grèce avec l’histoire d’Ada. Cette jeune fille, une Juliette en quelque sorte, m’a bien plut, j’ai aimémahki-xenakis son histoire et je me suis sentie touchée par ses misères. Toutefois, en parallèle est arrivée Madame qui a quelque peu refroidie mes ardeurs. Madame représente exactement le type de personne que je méprise et le monde dans lequel elle évolue est encore pire qu’elle ! Je ne peux imaginer dans un monde d’une telle superficialité et ni même que l’on puisse être entouré de toute cette hypocrisie.

Et puis, les lignes ont passé, puis les paragraphes et les pages (vous voyez le genre lol) et Ada ne revenait pas. À sa place, une autre histoire. Brisant le rythme de la vie de Madame qui, lentement, va vers la folie et la mort, nous découvrions une autre femme avec un autre enfant malheureusement, je ne comprenais pas le lien. Et toujours, on revenait à Madame.

Mais j’ai bien finit par comprendre le lien entre les petits flash et l’histoire principale. Une fois cela assimilé, j’ai simplement adoré ! Une fois les pièces du casse-tête mis en place, j’ai pu apprécié la délicieuse écriture de Françoise Xenakis qui n’a rien à envier dans son propre champ d’expertise à son mari ou même à sa fille. La façon dont elle a emboité les histoires les unes dans les autres, cédant la place à l’une tout en l’incorporant à l’autre, c’était magnifique. Cela me rappelait plutôt une technique au cinéma où on superpose une image l’une sur l’autre et que lentement on en efface la première.

Malheureusement, c’est presque une fois fini que j’ai vu toute la beauté de ce livre cela a donc freiner et mon enthousiasme et mon rythme de lecture. Disons, que j’attendais mieux de cette écrivaine. Malgré tout, j’ai fini le roman avec une envie irrépressible de le recommencer ! 

<< C’est vrai, plus jamais, jamais depuis, elle n’avait regardé le ciel. Pourtant, au début des maquis, on l’appelait <>, car comme lui, elle pouvait fixer le soleil sans ciller. Elle s’y était était tant exercée, enfant, vers ses trois ans ou quatre ans, c’est à ce moment-là qu’elle avait décidé de ne baisser les yeux devant personne, et avait compris que si elle le pouvait devant le soleil, elle le pourrait devant tout humain. >> p.131

Posté par GeishaNellie à 21:46 - Littérature française - Commentaires [2] - Permalien [#]

dentelle


Commentaires sur La natte coupée

    L'intrigue ... m'intrigue justement! Je note!

    Posté par Edelwe, 14 avril 2011 à 14:36 | | Répondre
  • @ Edelwe : Une excellente auteure, bien heureuse que tu notes ce livre !

    Posté par GeishaNellie, 14 avril 2011 à 20:40 | | Répondre
Nouveau commentaire