10 décembre 2013

Inferno

inferno

 


Dan Brown

JC Lattès

2013

567 pages

 



Lorsque le professeur Langdon se réveille dans une chambre d’hôpital en Italie, il ne se doute pas qu’il est poursuivi par une tueuse qui a le contrat de l’éliminer. Des deux derniers jours, il n’a aucun plus aucun souvenir à cause d’une balle qui a bien faillit le tuer. Grâce au Dre. Sienna Brooks qui l’aide à fuir ses poursuivants, le professeur en symbologie tente de découvrir ce qui s’est passé lors des derniers 48 heures. Son enquête le plonge dans une chasse aux indices dans l’univers de la Divine comédie de Dante et de sa descente aux Enfers.

3etdemi

Dan Brown était un de mes petits péchés. Une belle façon de découvrir des beautés architecturales et d’accroître mes connaissances sur la symbologie sans trop me casser la tête. En plus, cela me permettait de lire un genre littéraire dans lequel je plonge très peu. Si vous êtes perspicace, vous aurez remarqué que j’écris au passé. Oui, je pense bien qu’Inferno sera mon dernier livre de Dan Brown. Non pas que ma lecture a été spécialement désagréable mais je vois que le charme n’opère plus. J’ai un peu trop épluché le genre et je préfère m’arrêter avant de m’ennuyer carrément.

Bien entendu, Inferno m’a donné une envie folle de lire La Divine comédie de Dante et même de refaire le périple avec Brown en ayant ledante célèbre classique entre les mains (ça tombe tu bien qu’il soit dans le domaine public ;) ). Il m’a aussi donné le goût de vider mon compte en banque pour m’envoler de nouveau vers l’Italie ou, mieux encore, la Turquie (la Citerne de la basilique de Sainte-Sophie a l’air magnifique et unique !). Outre cela, j’ai trouvé que l’auteur était resté dans sa zone de confort, il ne réinvente pas le genre mais plutôt nous ramène à ce qu’il connaît déjà. De plus, l’intrigue reste classique avec le méchant généticien qui veut détruire le monde mais c’est pour une bonne cause ! Pire encore, alors même que le lecteur suit l’intrigue, qu’il a en tête les possibilités de punchs, on nous arrive, presqu’à la fin, avec un revirement de situation total. On nous met en position de vulnérabilité en nous obligeant à repenser toute l’histoire depuis le début. Bon, je serai franche, j’haïs ça ! Je n’aime pas qu’on m’arrive avec des gros éléments surprises alors que je ne m’y attends pas. Ça ne crée pas une addiction chez moi mais plutôt de la colère et je finis par avoir de la difficulté à garder mon attention rivé sur le roman. Ajoutez à cela une vidéo réalisée par le méchant dont on essai de nous cacher le punch final en nous la faisant réécouter, quoi, six fois ! Juste pour être sur qu’on le mémorise bien comme du monde.

Finalement, un Dan Brown comme on en a déjà connu plusieurs fois qui attirera les fans finis de l’auteur mais qui pourrait peut-être en décevoir plus d’un. C’est que ça fini par être redondant. Donc, je vous charge de me rappeler de ne pas acheter le prochain Dan Brown, je me connais, je sais que je vais tout de même être tenté !

Posté par GeishaNellie à 20:46 - Littérature policière - Commentaires [6] - Permalien [#]

dentelle


Commentaires sur Inferno

    Je n'ai lu de cet auteur que Le DaVinci code que je n'a'vais pas aimé. Donc pas besoin de te dire que j'ai pas envie de poursuivre dans ses écrits

    Posté par Suzanne, 12 décembre 2013 à 10:22 | | Répondre
  • Non vraiment ça ne vaut pas tant que ça la peine.

    Posté par GeishaNellie, 14 décembre 2013 à 20:55 | | Répondre
  • Dommage si c'est redondant... mais pour le thème, j'aurais pu être tentée...

    Posté par Karine:), 14 décembre 2013 à 21:49 | | Répondre
  • Redondant oui. Mais pour qui ? Si tu t'es pas tapé la moitié des livres de Dan Brown ça devrait aller

    Posté par GeishaNellie, 16 décembre 2013 à 06:52 | | Répondre
  • Même si ce n'est pas de la grande littérature, je ne m'en suis pas encore lassée! Je dirais même que j'ai eu plus de plaisir avec celui-ci qu'avec son prédédent, The Lost Symbol.

    Posté par Grominou, 17 décembre 2013 à 03:21 | | Répondre
  • J'avais beaucoup aimé Le symbole perdu mais bon, le charme n'opère plus.

    Posté par GeishaNellie, 17 décembre 2013 à 17:15 | | Répondre
Nouveau commentaire