19 juillet 2014

Le bestiaire des fruits

le bestiaire des fruits

 

 

Zviane

Éditions La Pastèque

118 pages

2014


Suite à son déménagement dans un quartier multiculturel, Zviane découvre sur les étals de son supermarché des fruits qui lui étaient alors inconnu. N’écoutant que son courage, elle se lance dans leur dégustation. Ce qui devait s’ensuivre est tout aussi fou, car après avoir survécu à certains goûts pour le moins infecte, la jeune femme se lance dans la bd afin de nous faire découvrir ses trouvailles … et ceux qu’elle aurait préféré oublier.

3coeurs
J'ai abordé cette bd avec le désir d'approfondir mes connaissances des fruits exotiques, après tout c'est légitime vu le nom du livre. J'ai toujours eu l'impression après quelques déceptions que la moitié d'entre-eux goûtait le litchi (aussi bien rester avec le litchi et le longan qui sont délicieux et qui coûte moins cher) et l'autre était simplement dégueulasse. Bon, disons que je n'avais pas si tord que ça si je me fis à cette bd. Malheureusement, je n'avais pas vu la mention au dos : Une collection d'ouvrages faussement pratiques. Ouais, disons que j'ai surtout lu pas mal de conneries et que moi et la bédéiste ne partageons pas du tout le même sens de l'humour. Par moment elle part complètement dans un univers étrange (exemple, la joke sur les aveugles qui n'en finit pas de finir) où j'ai l'impression qu'elle est la seule à pouvoir suivre (à part peut-être ses amis et les fans de mangas genre Ranma 1/2).Moyenne

Le-bestiaire-desfruits_Zviane

Ce qui m'a le plus dérangé, je crois, c'est surtout le dessin. Zviane n'est pas du tout en cause, ici, c'est plutôt moi et mon bagage artistique. J'ai une espèce d'allergie aux mangas ou plutôt, aux québécois qui dessinent dans le style manga. Lorsque l'on est jeune c'est souvent la première source d'inspiration, c'est un dessin qui est assez facile (bon, ça dépend des mangas, c'est sûr) mais qui parasite ton style à vie. Encore aujourd'hui, ne me demandez pas de dessiner quelqu'un de profil sans modèle, c'est sûr que vous y verrez l'inspiration japonaise que j'essaie tant de renier. Ainsi, en lisant Zviane, j'avais l'impression de retourner dans ma jeunesse et ça venait réveiller des bibittes que j'aurais préféré continuer à ignorer.

Bon, me direz-vous, est-ce que tu as aimé quelque chose dans cette bd ? C'est sûr ! L'idée de départ est excellente et elle m'a aidé à vaincre mon appréhension face à ces fruits que je connais si peu et qui fait monter votre facture d'épicerie en moins de deux ! Je me suis même déjà délecté de son coup de coeur : la grenadille. Vraiment délicieux mais qui, contrairement à ce qui nous est suggéré, se mange très bien sans cuillère, seulement avec nos dix doigts. Je me promet d'ailleurs d'en essayer d'autres : le durian (malgré la puanteur) et le tamarin (malgré son aspect d'étron). Qui sait, peut-être que moi aussi je deviendrai une chasseuse de fruits !

Source des images :
http://sophiesuraniti.com/?p=2369
http://www.lapasteque.com/Le_bestiaire_des_fruits.html

Posté par GeishaNellie à 11:51 - BD, mangas & ComicBooks - Commentaires [0] - Permalien [#]

dentelle


Commentaires sur Le bestiaire des fruits

Nouveau commentaire