20 septembre 2015

Le septième fils

l-epouvanteur-le-septieme-fils

 

 

Joseph Delaney

Bayard Jeunesse

697 pages

2014


L’Épouvanteur c’est celui qui combat les forces du mal. Celles que les humains ne voient pas et n’entendent pas. Pour être un Épouvanteur il faut être le septième fils d’un septième fils, avoir du courage et obéir à son instinct. Être un Épouvanteur c’est être seul presque toute sa vie et faire peur aux gens qui ne comprennent pas l’importance de leur travail malgré toute l’aide apporté. Être Épouvanteur c’est aussi être maudit bien des fois par des sorcières malveillantes et de voir ceux que l’on aime être poursuivi par ces monstres que l’on n’a pas réussi à emprisonner.

Il est donc difficile de comprendre pourquoi Tomas J.Ward se lance dans l’apprentissage d’un tel métier en ayant comme professeur ce très vieil Épouvanteur, Maître Gregory, un dur et très exigeant. Pourtant, selon sa mère, il est fait pour ce métier et il sera l’un des meilleurs. C’est à se demander pourquoi et comment il y parviendra.

4etdemi Quel petit bijou que ce livre ! J’ai beaucoup apprécié ma lecture qui a filé à la vitesse de l’éclair. J’ai acheté le livre suite au visionnement du film, Le Septième Fils. Un film vraiment exécrable et mal fait, très prévisible et qui n’avait de bon que les quelques acteurs connus qu’on y trouvait. D’ailleurs c’est grâce à Jeff Bridges que j’ai eu un soupçon d’intérêt pour ce film mais voilà, je trouvais l’histoire très intéressante, bon, très abîmée par la mise à l’écran mais je sentais que cela était tiré d’un livre. Malheureusement, il s’agissait plutôt d’une série de livres (mais quand vont-ils cessé ces séries interminables que je ne finis jamais et dont je décroche ?!!) … Je me suis donc procurée presque immédiatement le livre dont l’édition est celle du

Le-Septième-Fils-film

film ce qui donne une pochette plutôt moche mais qui a lepositif de compter deux tome en un seul volume.

Il est vrai qu’au tout début j’étais quelque peu perdue entre l’adaptation du film et le livre qui est très différente et je ne comprenais plus trop quel était le personnage dont je suivais les aventures. Il faut comprendre que les premiers paragraphes racontent l’enfance de Maître Gregory et comment il est devenu un Épouvanteur et puis, hop ! on passe à la vrai histoire, soit celle de l’apprentissage de Thomas Ward. Une fois bien à l’aise dans ma lecture j’ai pu me laisser aller à cette histoire bien tissée, qui m’a rappelé mes moments de bonheur lorsque je dévorais les Harry Potter, bien entendu c’est un peu moins complexe. Malgré tout, on croit à se Thomas qui, tout en faisant des gaffes énormes, trouvent le moyen de se sauver des pires situations grâce à la chance, à son entourage ou même à son courage. Vous voyez donc la ressemblance avec Harry maintenant ?

J’aimerais vous dire que je n’ai pas aimé ceci ou cela mais véritablement ma lecture m’a plu. C’était reposant, c’était bien écrit pour une littérature de jeunes adultes et ça se lisait facilement. J’ai apprécié cette nouvelle façon d’aborder le monde fantastique avec ses sorcières, ses fantômes, ses gobelins, etc. Ici, ce n’est pas une question de combat corps à corps, il faut s’aider avec la magie (une magie plus «naturelle» disons) mais surtout la ruse. J’ai beaucoup apprécié aussi la présence de la religion, de ces prêtres furibonds qui voient les Épouvanteurs du mauvais oeil croyant qu’un exorcisme ou des prières peuvent vous débarrasser d’un gobelin et qui interdisent une terre sanctifiée à la dépouille d’un Épouvanteur. La présence aussi de certains membres de la famille de Thomas et de Maître Gregory m’a plu. Je m’attendais qu’en faisant un tel métier, ils perdent tous contacts, bon ce n’est pas vraiment joyeux comme relation parfois mais je suis sûre que cela va apporter du piquant à l’histoire. Finalement, côté point négatif je nommerais le livre en tant qu’objet car un seul tome coûte 25$ et le trouver en usagé est quasi impossible ! Ah ! et comme je le disais plus haut : maudit soit les séries qui n’en finissent plus !! Je vais faire comment, moi, pour pas décrocher après le troisième tome ?!

Posté par GeishaNellie à 14:36 - Littérature jeunesse - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dentelle


Commentaires sur Le septième fils

Nouveau commentaire