17 décembre 2015

Julie et Julia

Julie et JuliaJulie Powell

Points

2009

367 pages

 

« À l’approche fatidique de la trentaine, Julie frôle la crise de nerfs. Son mari, ses chats et son travail de secrétaire intérimaire l’épuisent. Armée du livre de cuisine française de sa mère, elle décide de reprendre sa vie en main. Elle cuisinera désormais chaque soir et écrira une chronique sur son blog pour raconter sa renaissance culinaire. Tiendra-t-elle ce curieux défi ? » 4e de couverture

 

2

Soupir. Ces derniers temps, j’ai l’impression que je ne tombe sur rien qui me plaise vraiment et spécialement lorsque ma lecture a été inspiré par une expérience littéraire ou cinématographique antérieure. Je ne peux comprendre que j’ai tellement apprécié le film de Julie et Julia que je l’ai sûrement visionné une vingtaine de fois alors que la lecture de ce projet plutôt étrange m’a tout simplement écœuré de la cuisine, m’a donné la nausée et a même terni l’image que j’avais de son adaptation cinématographique.

Non pas que ce fut spécialement mauvais mais il y avait quelques choses dans ces pages de très … de très américainement bloguesque. Je ne saurais le dire autrement. J’espérais une œuvre retravaillée (un peu comme le film) avec son projet et sa vie privée d’un côté et en parallèle, l’histoire de Julia Child. Juste de quoi tempéré un peu la vie plutôt abrutissante de la New-Yorkaise. J’aurais espéré plus de place pour les recettes (un peu comme Frances Mayes), peut-être même des photos du livre qui l’a inspiré, à la limite des extraits du blog et non pas TOUT son contenu mit en livre (j’en avais rien à ficher des histoires d’amour de ses amies). J’avais vraiment l’impression de lire un blog mais un vrai blog, vous savez, à l’origine ils étaient un journal intime mais que l’on peut partager avec les autres afin d’avoir du réconfort et pleurer/chialer sur sa vie minable. Abrutissant, simplement. On aurait dit qu’elle passait la moitié de son temps à faire des crises de nerfs, à un point tel que vers la fin du livre j’avais envie de lui hurler « Ce projet est supposé être plaisant merde !! C’est pas supposé être une torture !! » Non, mais c’est quoi ça une fille qui cuisine à 8h00 du soir et qui bouffe à 11h00, choisi des recettes plus simples. Jamais vu ça. Bref, elle avait vraiment besoin de se trouver une autre vie afin d’oublier l’autre.

Désolé, désolé si je parais pour la pire chialeuse et que mon écriture s’en ressent mais à cause de ce livre je n’ai pas réussi à trouver du plaisir à cuisiner pendant des semaines. Vous savez, il y a des modes en gastronomie, elles évoluent avec le temps et il me paraissait évident que Julie avait choisi un livre de cuisine complètement périmé. Oui, je sais, Julia Child a semble-t-il, apprit aux américaines à cuisiner. Mais c’est un peu comme mettre de la mayonnaise avec les bananes qui était une recette des années 70, les palais ça évoluent. Ces recettes sont tellement grasses, tellement répugnantes parfois, mais qui donc fait encore des aspics ?! En tout cas, des aspics avec ce genre d’ingrédients. Dieu du Ciel ! Si tu veux apprendre à cuisiner ne commence pas avec ce genre de recettes super longues et caloriques … Bref, je suis découragée. Je pouvais comprendre son projet mais au fur et à mesure, je me rendais compte qu’il s’agissait plus d’une corvée. Au même titre que lire ce livre en devenait un (mais qu’est-ce que j’en ai à foutre des commentaires des lecteurs de son blog?!). Donc, ce livre m’a rappelé pourquoi je ne bloguais qu’occasionnellement, pour moi l’important ce n’est pas les commentaires, les statistiques ou la popularité. C’est simplement d’écrire, de faire aller un peu mon cerveau pour qu’il se rappelle comment on structure une phrase en évitant de faire trop de fautes d’orthographes (hé ! il y a pire vous savez !!). Bon, j’avais peut-être trop d’attente mais je vous conseille tout de même de vous en tenir au film (c’est bien la première fois que j’écris ça … je crois).

Posté par GeishaNellie à 21:14 - Littérature biographique/autobiographique - Commentaires [0] - Permalien [#]

dentelle


Commentaires sur Julie et Julia

Nouveau commentaire