05 janvier 2016

Miss Peregrine et les enfants particuliers

miss-peregrine-enfants-particuliers_livre

Ransom Riggs

Bayard Jeunesse

2012

443 pages

 

Jacob, 16 ans, est le seul membre de sa famille à se préoccuper de son grand-père, Abe, dont l’habitude de raconter des histoires rocambolesques lui a valut beaucoup de jugement. Lorsqu’Abe appelle Jacob en panique lui disant être poursuivi par les monstres dont il lui parlait étant plus jeune, l’adolescent prend immédiatement la crise au sérieux et se précipite chez son aïeul, craignant qu’il n’ai arrêté sa médicamentation. Malheureusement, Jacob arrive trop tard et découvre Abe dans les bois, visiblement celui-ci a été mortellement blessé par un animal sauvage qu’il croit apercevoir fugitivement.

Bien vite, les parents de Jacob se rendent compte que celui-ci ne se remet pas du décès de son grand-père. Il est hanté par sa vision dans les bois et par toutes les histoires que lui racontaient Abe. Son psychologue suggère alors d’aller au bout de l’histoire et c’est accompagné de son père que Jacob se rend sur la petite île de Galles où vivait son grand-père lorsqu’il était enfant, dans un orphelinat, source de toutes ses histoires étranges, où, disait-il il vivait avec des enfants possédant des dons «particuliers».

4coeurs

Lu il y a un bout. Ransom Riggs aime, comme il le dit lui même, prendre des photos et en trouver, c’est grâce à son amour de la photographie qu’est né ce magnifique livre. Peuplé de photos étranges en noir et blanc, la plupart truquées,  Miss Peregrine et les enfants particuliers a des allures de beaux livre. L’auteur l’a imaginé en se demandant qu’elle genre d’histoire cela pouvait donner si ces photos étaient vraies. Si la petite fille qui lévite … savait léviter pour vrai. Si le garçon qui soulève des rochers possédaient vraiment ce talent. Bref, il a brodé à partir des photos qu’il a déniché (parfois dans des marchés aux puces) une histoire bien étrange mais véritablement captivante. Un gros pari pour celui qui n’avait encore jamais écrit de roman et qui se faisait ainsi pousser dans la voie de l’écriture par une autre passion. Il faut se réjouir que ce photographe et scénariste ai la fibre pour la

dsc03621littérature car le résultat est très original (ce que je recherche dans toute lecture) et même si le public visé est celui de jeunes adultes, je pense que de nombreux adultes y trouveront leur plaisir. L’histoire sait captivée et à moins d’avoir un «don particulier» (comme certains blogueurs) on ne peut prévoir tous les rebondissements, on est simplement saisi par l’intrigue et par cette île de pêcheur presque désertique du pays de Galles. Par contre, je dois avouer avoir mal comprit la nature des «monstres» qui nous sont présentés, car étant de deux types, pour certain je ne comprenais pas le but exact de leurs attaques (à part pour être les méchants du livre, je veux dire). Bon, encore une fois, c’est probablement mon manque de concentration qui m’a empêché de bien tout saisir et il ne faut pas s’y arrêter. En tout cas, c’est sûre que je me lancerai dans la lecture du second tome bientôt. 

Posté par GeishaNellie à 00:00 - Littérature jeunesse - Commentaires [0] - Permalien [#]

dentelle


Commentaires sur Miss Peregrine et les enfants particuliers

Nouveau commentaire