21 juillet 2016

Citoyen de la galaxie

citoyens de la galaxie

 

Robert A. Heinlein

Terre de Brume

2008

318 pages

 

« Dans cette galaxie lointaine où l’esclavage demeure monnaie courante, le jeune Thorby n’est qu’un orphelin de plus vendu aux enchères sur le marché de la planète capitale. Mais les apparences sont parfois trompeuses, et son nouveau propriétaire, un certain Baslim, se révèle être bien plus que son aspect de vagabond unijambiste ne le laisse penser : abolitionniste convaincu, il espionne en fait pour le compte de la ligue des Libres Marchands.
Quand les autorités impériales finissent par confondre Baslim, qui a entre-temps adopté Thorby, ce dernier va devoir prendre la fuite à travers les innombrables mondes de cette galaxie hostile, et vivre d’expédients pour faire coûte que coûte sa place dans cette société inégalitaire.
Mais son destin va irrémédiablement basculer lorsqu’il découvrira la vérité sur ses origines… » 4e de couverture

88309549

Voici ma première lecture inspirée par le livre Morwenna de Jo Walton. Le titre m'avait attiré l'oeil et l'histoire me semblait plutôt bien pour un retour à la SF. Malheureusement pour moi, le charme de l'auteur n'a pas opéré. D'ailleurs, durant une bonne partie de ma lecture je n'arrêtais pas de me répéter « mais comment est-ce possible que je n'aime pas ça, ?! Heinlein c'est un grand de la SF. Tout le monde doit l'aimer ! » bon, faut croire que dans la vie les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait.

Ce qui a le plus gâché ma lecture c'est l'écriture de l'auteur. Peut-être est-ce la traduction qui a rendu les phrases si simplistes et les tournures un peu étranges mais au-delà de ça, l'histoire me semble mal divisée. Certains moments importants sont racontés en raccourci alors que l'on s'étend sur certains autres qui n'avait pas besoin d'autant de place. Par exemple, on ne donne même pas cent pages à la vie de mendiant de Thorby alors que c'est LE passage clé qui va changer complètement son destin ! On a le droit à presque deux cent pages de la progression du jeune garçon au sein de la famille du Sisu un vaisseau appartenant à des Libres Marchands qui n'a quasiment aucune importance dans l'intrigue ou dans l'apprentissage de Thorby. Puis, le but ultime de toute cette histoire qui est de retrouver la véritable famille de l'ancien esclave nous est relaté hyper vite avec une centaine de pages ce qui nous fait douter du fameux happy ending que l'on nous promet depuis le début. Mentionnons qu'une fois sur sa planète d'origine, on découvre que la situation de Thorby est ulltra compliquée. Comment débrouiller tout cela en si peu de pages ?! Apparemment, ça se fait ... 

Vraiment, je n'aime pas le style de cet auteur et j'ai bien faillit abandonner le livre à la moitié. Mais voilà, rendu à cette fameuse moitié du livre on remet de l'avant le thème de l'esclavagisme sous un autre angle cette fois-ci et l'on comprend que tout ce qui a été et ce qui sera pour Thorby est une lutte incessante pour retrouver sa liberté. La vraie liberté. Mais tout comme il y a plusieurs type de liberté, il y a plusieurs type d'esclavage. Cette idée m'a suffisamment plu pour que je continue jusqu'au bout et tout du long de ma lecture certains éléments sont venus me ramener mon plaisir de lire. Premièrement, si l'on n'aime pas le style de Heinlein, ses idées, elles, sont excellentes mais quel dommage qu'il n'est pas été capable de maintenir le suspense et d'amener des nouveaux éléments à l'intrigue au bon moment, pas à la toute fin ! Deuxièmement, il s'agit d'un vulgarisateur incroyable ! Il a su faire comprendre ce qu'est l'espace-n à une maman au cerveau hors service. Bravo ! Et puis, il y a la fin du livre, quelque chose m'a tracassé. J'ai eu l'impression que l'auteur voulait insinuer quelque chose sur la présence de Thorby sur sa planète d'origine ... en fait sur toute son aventure et ça, c'était une idée de géant ! Malheureusement encore une fois, l'idée a été mal traité, inséré à la mauvaise place dans l'histoire et aurait pu faire parti de l'intrigue principal. Bon, je n'en dis pas plus, je vous laisse le lire si vous voulez, pour ma part je suis déçue de mon retour à la SF espérons que je trouve mieux la prochaine fois.  

Posté par GeishaNellie à 00:00 - Littérature de science-fiction - Commentaires [0] - Permalien [#]

dentelle


Commentaires sur Citoyen de la galaxie

Nouveau commentaire