21 juillet 2016

Citoyen de la galaxie

  Robert A. Heinlein Terre de Brume 2008 318 pages   « Dans cette galaxie lointaine où l’esclavage demeure monnaie courante, le jeune Thorby n’est qu’un orphelin de plus vendu aux enchères sur le marché de la planète capitale. Mais les apparences sont parfois trompeuses, et son nouveau propriétaire, un certain Baslim, se révèle être bien plus que son aspect de vagabond unijambiste ne le laisse penser : abolitionniste convaincu, il espionne en fait pour le compte de la ligue des Libres Marchands.Quand les autorités... [Lire la suite]
Posté par GeishaNellie à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juillet 2016

Le grand marin

Catherine Poulain Éditions de l'Olivier 2016 372 pages   « Une femme rêvait de partir. De prendre le large. Après un long voyage, elle arrive à Kodiak (Alaska). Tout de suite, elle sait : à bord d’un de ces bateaux qui s’en vont pêcher la morue noire, le crabe et le flétan, il y a une place pour elle. Dormir à même le sol, supporter l’humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, la peur, les blessures… C’est la découverte d’une existence âpre et rude, un apprentissage effrayant qui se doit de passer par le... [Lire la suite]
Posté par GeishaNellie à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2016

Morwenna

Lu dans le cadre du défi Le tour du monde en 8 ans de Helran : Pays de Galles Jo Walton DeNoël 2014 334 pages   « Morwenna Phelps, qui préfère qu'on l'appelle Mori, est placée par son père dans l'école privée d'Arlinghust, où elle se remet du terrible accident qui l'a laissée handicapée et l'a privée à jamais de sa sœur jumelle, Morganna. Loin de son pays de Galles natal, Mori pourrait dépérir, mais elle découvre le pouvoir des livres, notamment des livres de science-fiction. Samuel Delany, Roger Zelazny, James Tiptree... [Lire la suite]
Posté par GeishaNellie à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
01 juillet 2016

Une prière pour Owen

  John Irving France Loisirs 1990 664 pages   « « Si je suis condamné à me souvenir d'un garçon à la voix déglinguée - ainsi commence le nouveau roman de John Irving-, ce n'est ni à cause de sa voix, ni parce qu'il fût l'être le plus petit que j'aie jamais connu, ni même parce qu'il fût l'instrument de la mort de ma mère. C'est à lui que je dois de croire en Dieu ; si je suis chrétien, c'est grâce à Owen Meany. »Âgé de onze ans, Owen en paraissait six à peine. Mais sa frêle enveloppe dissimulait une volonté de fer,... [Lire la suite]
Posté par GeishaNellie à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]