18 novembre 2016

Horrorstör

1756665-gf

 

 

Grady Hendrix

Milan et demi

2015

235 pages

 

« Il se passe quelque chose d'étrange au magasin de meubles d'Orsk à Cleveland, en Ohio. Ces derniers temps, les employés découvrent, en arrivant le matin, des étagères Kjërring démontées, des piles de gobelets Glans renversées, des armoires Liripip fracassées...
Les ventes sont en berne, les responsables de rayon en panique : les caméras de surveillance ne montrent rien d'anormal.
Pour lever le mystère, une équipe de trois employés se retrouve engagée pour rester sur place toute une nuit. Au coeur de l'obscurité, ils arpentent les allées du showroom désert, courent après d'inquiétants bruits et finiront pas se confronter aux pires horreurs...» 4e de couverture

59718163_p


Quelle idée géniale et à la fois horrifiante que celle qui a touché l'auteur Grady Hendrix lorsqu'il a élaboré l'histoire de Horrorstör. Parce qu'après tout, n'y-a-t-il pas idée plus terrifiante que celle d'un gigantesque Ikea plongé dans le noir et le silence ? Si on y ajoute l'habituel horde de fantômes qui déjoue tout vos sens et essaie de vous entraîner dans leur enfer et bien là, on est fichu. Oui, une idée horrifiante et tellement simple à la fois car elle vient toucher à nos peurs les plus intimes. En tout cas, me retrouver dans un tel labyrinthe de nuit, aucune paie ne me convaincrait d'essayer !

Horrorstör est un livre magnifique à voir et à tenir. Clairement, l'auteur et l'éditeur ont fait un travail incroyable pour nous plonger dans la philosophie de la compagnie Orsk (imitation d'IKea en moins cher si c'est possible). Lorsque l'on feuillette le livre on tombe sur de nombreuses publicités de meubles, des fiches d'évaluation du personnel, un formulaire pour la livraison à domicile bref on croirait tenir entre nos mains un véritable catalogue. Puis, le monde des morts commencent à prendre possession de notre lecture et l'apparence même du livre devient trompeuse. Une idée géniale qui m'a vraiment plu. C'est le genre de petites attentions qui viennent perturber le lecteur et qui me donne l'impression du soucis du détails.

Si l'écriture est simple et le concept de possession fantomatique plutôt usé à la corde, le tout fonctionne quand même merveilleusement. Je crois que l'auteur ne voulais pas vraiment se compliquer la vie en cherchant un prétexte plus original pour faire entrer une troupe de revenants assoiffés de sang dans son gigantesque magasin labyrinthique et il s'est simplement replongé dans les classiques du genre. Notre expérience de lecture n'en reste pas moins excellente quoique toujours teinté d'un brin d'humour. L'idée d'enfermer quelqu'un dans une minuscule armoire cheap à monter soi-même me donnait un demi sourire. Pour les plus peureux, il se peut que vous passiez un plus mauvais quart d'heure que moi.

La lecture de Horrorstör est rapide, sans flafla (n'y cherchez pas des personnages très approfondis) mais le tout est efficace pour créer une ambiance à vous faire dresser les cheveux sur la tête. Lecture atypique, livre atypique qui attire le regard, le tout est très bien réussi. Ce bouquin nous donne envie de le ramener à la maison. « À Horsk, nous avons deux sortes de clients : ceux qui achètent tout et ceux qui n'achètent rien.»  

Je vous laisse sur le trailer du livre afin de vous mettre un peu dans l'ambiance.

Horrorstör - Trailer (french) - En librairie le 18 août 2015 from Milan Presse - Editions Milan on Vimeo.

Posté par GeishaNellie à 00:00 - Littérature d'horreur - Commentaires [0] - Permalien [#]

dentelle


Commentaires sur Horrorstör

Nouveau commentaire