24 février 2017

Pride of Baghdad

Pride Of Baghdad woaba


Texte : Brian K. Vaughan

Dessin : Niko Henrichon

Vertigo

2006

 

« In the spring of 2003, a pride of lions escaped from the Baghdad Zoo during an American bombing raid. Lost and confused, hungry but free, the four lions roamed the decimated streets of Baghdad in a desperate struggle to survive. In documenting the plight of the lions, PRIDE OF BAGHDAD raises questions about the true meaning of liberation can it be given, or is it earned only through self-determination and sacrifice? And in the end, is it truly better to die free than to live life in captivity? Based on a true story, Vaughan and artist Niko Henrichon open a unique and heartbreaking window on the nature of life during wartime, illuminating this struggle as only the graphic novel can.» dos de couverture

59718163_p
Inspiré d'une histoire vraie ce sombre graphic novel nous raconte l'histoire de quatre lions soudainement libérés lorsque les bombes explosent dans le zoo de Baghdad. Plutôt éberlués, ne comprenant pas ce qui se passe, les lions sont déchirés entre le goût de fuir, garder leur sécurité et une impression que cette nouvelle liberté n'a pas été gagnée photo(1)telle quelle le devrait. Obligés de quitter le zoo, ils se mettent à errer dans la ville découvrant avec effarement l'étendue du pouvoir de l'homme et de la guerre qui détruit toutes les espèces sur son passage.  

 

Il serait facile de dire que la liberté vaut bien toutes les guerres du monde mais lorsque l'on apprend au cours de notre lecture l'histoire de certains de ces animaux on se rend compte que des barreaux avec un repas par jour gratuit et de l'eau fraîche peut avoir son charme. Je ne fais pas ici l'apologie des zoos car se serait me partir sur un sujet qui me rend volubile mais qui est bien trop épineux (je préfère laisser couler) mais il n'empêche que le point de vue de Safa, la plus vieille des lionnes, celles qui a connu le plus longtemps la liberté et qui est très attaché aux humains, vous fera peut-être réfléchir. D'ailleurs, je me permet de souligner le caractère très différent de chacun des lions ce qui amène beaucoup de dynamisme et de multiples facettes à l'histoire.

Pour ce qui est des dessins, ils sont simplement magnifiques. Les lignes sont très nerveuses, cassées donc beaucoup de mouvements et les formes sont très anguleuses. Dans certaines positions des lions (surtout lorsqu'ils se déplacent) ont a parfois des flash-back du Roi Lion mais je vous assure que l'on en est loin. J'ai été aussi très sensible aux changements de couleurs majoritairement chaudes et très agressives mais à un certain moment, les lions découvrent une forêt dont les couleurs plus froides nous apaisent et nous donne envie de nous reposer dans ces pages.

Ce graphic novel est un véritable plaisir de lecture grâce autant à la façon dont Vaughan a traité le sujet (mentionnons qu'il s'agit de

screenshot3

l'auteur de Saga, une autre petite merveille) qu'aux splendides dessins du québécois Niko Henrichon. La capacité de l'auteur de se mettre dans la peau de ces animaux est vraiment incroyable, il me semblait que si l'on avait pu les comprendre, c'est ainsi qu'ils se seraient tous exprimés avec leur questionnement, leur valeur et leur souffrance. Une lecture bien trop courte qui nous laisse choqué par les dégâts de la guerre.

 

Source des images:
- https://didyoueverstoptothink.wordpress.com/2012/08/14/pride-of-baghdad-brian-k-vaughan-niko-henrichon/
-  http://www.leviathyn.com/2013/08/18/pride-of-baghdad-review-four-lions-taste-bitter-freedom/

Posté par GeishaNellie à 00:00 - BD, mangas & ComicBooks - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dentelle


Commentaires sur Pride of Baghdad

    Oui, graphiquement, c'est wow, et il y a une certaine richesse de points de vue dans cette intrigue mais quelque part, je suis un peu passée à côté. Disons que c'est loin d'être mon Vaughan préféré mais bon, il a mis la barre haute avec Saga !

    Posté par A_girl_from_eart, 25 février 2017 à 15:42 | | Répondre
  • Il faut dire que les deux sont à des années lumières l'un de l'autre. Il semble faire des choses très éclectiques ça ne peut donc pas plaire à tous.

    Posté par GeishaNellie, 27 février 2017 à 15:26 | | Répondre
Nouveau commentaire