16 juin 2017

Wariwulf tome 1: Le premier des Râjâ

wariwulf,-tome-1---le-premier-des-raja-88259
Bryan Perro

Les Intouchables

2008

369 pages

 

«La grande épopée du peuple des loups-garous prend racine dans l'Antiquité, durant l'époque mythique des grandes cités royaumes. Entre Babylone de l'empire perse et Veliko Tarnovo du pays des Thraces se trouve la rutilante Byzance, gardienne du détroit du Bosphore. C'est sur cette partie du monde, longtemps avant l'arrivée des croyances monothéistes, que la déesse des loups, Börte Tchinö, a posé son regard. Celle-ci attend depuis des siècles que soient réunies les conditions favorables à la naissance du premier représentant d'une race supérieure. Alliant l'intelligence de l'homme à la force animale, le Râjâ naîtra pour gouverner le monde et établir un ordre nouveau, une fusion parfaite entre l'homme et la nature. 

Ce premier tome est un plongeon au coeur même du berceau fertile des mythes fondateurs de l'imaginaire de l'homme, un récit qui transcende les réalités des émotions humaines et des instincts animaux...» 4e de couverture

59718163_pNotre lecture de ce roman s'entame avec la rencontre de la Bête, un esclave muet que l'on dit d'une force incroyable ainsi que d'une grande barbarie. Apparemment, pour le tenir sous son contrôle, son maître l'affame et l'épuise au maximum. D'ailleurs, on croit difficilement à ses capacités jusqu'à ce qu'un autre maître s'approprie la Bête afin de faire de lui un champion olympique. Désormais, bien nourri et traité avec humanité, la Bête devient Varka: un jeune homme puissant, rapide et capable de tous les exploits. Toutefois, ses talents feront naître chez les plus puissants beaucoup de convoitise et son périple sera long avant qu'il ne devienne finalement maître de sa propre destiné.

Lorsque le premier tome de cette série a été publié, je l'ai vu partout. Il me semblait que tous le lisait. Pourtant, je n'étais pas intéressée, le sujet des loups-garous ne m'attirait pas et je ne suis pas encline à me lancer dans des séries jeunesses. Toutefois, je me suis mise à le feuilleter lorsque je l'ai trouvé dans la bibliothèque de mon café préféré. J'ai été étonné que l'on ancra une histoire de loup-garou à une telle époque et dans de tels endroits. De plus, les premières pages racontaient l'histoire d'une vieille louve qui, en se plongeant dans l'eau d'un lac magique, prenait forme humaine. Cette petite cérémonie lui avait permis de vivre bien plus longtemps que n'importe quel loup. Bref, je ne voyais pas le lien entre cette louve et l'histoire de Varka qui s'approprie presque toutes les autres pages. L'auteur avait finalement réussi à piquer ma curiosité et une fois ouvert, je n'ai pu déposer le livre.

Je ne connais rien de l'auteur malgré sa grande popularité, mais grâce à Wariwulf j'ai découvert une très belle plume. Bryan Perro a un talent de conteur incroyable, car il a réussit à concocter une aventure mythologique tout en l'intégrant dans un univers historique très contraignant. Il a su immiscer une touche de fantastique sans pour autant ébranler le décor historique de son récit. L'idée de créer un loup-garou, le premier de tous, que l'on suivrait durant toute sa vie est aussi une idée fort originale et rend presque plausible l'image de l'homme guerrier se changeant en loup.

Malgré mon plaisir de lecture et la carte géographique au début du livre, je dois avouer avec honte que lors de ma lecture j'ai été plus d'une fois complètement perdue entre les différents royaumes. Dans ce tome-ci, une grande emphase est mise sur les tensions qui règnent entre les royaumes et d'un roi à un autre, je me perdais complètement. Qui est Grec? Qui est Égyptien? Qui vient de la région d'Anatolie? Il aurait fallu que je me greffe la carte sur la main pour me repérer et cela est devenu pire lorsque les guerres ont éclatées entre les cités, je ne savais plus qui attaquait qui. Je cherchais constamment les gentils et les méchants, mais dans ce livre ce genre de frontière est plutôt flou et il y a une part d'ombre chez tous les personnages. 

** SPOILER **Même si Wariwulf est une série, c'est avec plaisir que je me suis rendue compte que plusieurs des personnages de ce premier tome vont trouver une finalité une fois la dernière page tournée. Bien entendu, quelques personnages clés subsisteront pour le prochain tome, mais j'avoue que cela m'allège beaucoup l'esprit de savoir que je n'aurai pas à me soucier de me rappeler d'eux ou plutôt de quel territoire ils sont originaires. La lecture du second tome sera plus aisée ainsi pour moi qui ne lit jamais une série d'une traite et qui oublie tout le temps ce qui s'est passé précédemment. 

Ces derniers temps, il y a une mode pour ces récits qui revisitent des éléments mythologiques éculés et les plantent dans des décors inusités afin de leur donner un nouveau souffle. La série Wariwulf s'y inscrit parfaitement et avec six tomes prévus, j'envisage beaucoup de bon moment de lecture dans l'avenir. Une merveilleuse série qui nous éloigne des clichés du loup-garou hurlant à la lune et que (j'écris ceci en rougissant un peu de honte) j'ai plus apprécié que celle d'Anne Rice sur le même thème!

dentelle


Commentaires sur Wariwulf tome 1: Le premier des Râjâ

    Il y a longtemps que j'ai lu ce dernier... Mais je me souviens d'avoir aimé la série. D'ailleurs, le tome 4 sommeil toujours dans ma PAL !

    Posté par Froggy80, 22 juillet 2017 à 23:56 | | Répondre
    • Ah les fameuses séries qu'on ne fini jamais. C'est quand même bien dommage pour celle-ci.

      Posté par GeishaNellie, 23 juillet 2017 à 11:02 | | Répondre
Nouveau commentaire