23 juin 2017

Les technopères: la Pré-école Techno

9782731612318_1_75Scénario: Alexandro Jodorowsky
Illustration: Zoran Janjetov

Les Humanoïdes Associés

2000

52 pages

 

«Sur l'Astéroïde Sacré, ma mère la prêtresse accoucha d'abord de mon frère Almagro, splendide enfant à la peau sombre qui s'appropria aussitôt ses seins. Je naquis après, la peau plus blanche que le marbre étriqué à cause de mon frère qui, dans le ventre de ma mère, m'avait déjà volé tout l'espace. Mais plus monstrueuse encore apparut ma petite soeur Onyx, rouge avec quatre bras.
Moi, Albino, à présent devenu Suprême Technopère, je peux raconter mon histoire.» dos de couverture

59718163_p
Jodorowsky est sûrement ma découverte de l'année. Je suis tombée follement en amour avec sa série La caste des Méta-Barons et j'ai été bien heureuse de découvrir qu'il avait créé plusieurs oeuvres dans le même univers. Ainsi, Les Technopères et L'Incal partage avec les Méta-Barons ce monde futuriste complètement déjanté aux saveurs de space opera. Si je n'ai pas encore eu le plaisir de me lancer dans la première série qui a mise au monde cet univers, soit L'incal c'est avec un vif intérêt que je me suis plongée dans Les Technopères qui raconte l'ascension d'Albino, un mutant aux talents incroyables pour créer des mondes virtuels. Devant son désir de travailler à la création de jeux virtuels, sa mère accepte de le laisser quitter son usine de fromage où elle l'emploie comme esclave et l'envoie dans une pré-école pan-techno. Bien vite, son talent incroyable le désigne au sein de la secte des Technopères comme un des meilleurs élèves. C'est de nombreuses années plus tard, devenu Suprême Technopère qu'Albino nous raconte son histoire et celle de sa famille remplie de haine.

Visuellement parlant, cette série est bien particulière. Les visages sont léchés et plats comme un dessin fait à l'ordinateur. Pour donner l'impression de froideur émanant de Panépha la mère d'Albino, il n'y a pas mieux. C'est splendide à voir. Spécialement par opposition aux paysages très texturisés et détaillés qui cadre parfaitement dans les illustrations de science-fiction. On sent beaucoup d'inspirations diverses dans le dessin que ce soit de Star Trek lorsque l'on pénètre dans l'école pan-Techno ou bien de Tron lorsque Albino pirate le réseau. Toutefois, ces influences manquent parfois de subtilité et cela m'a quelques fois perturbé dans ma lecture.

Au fil des pages, nous suivons deux histoires en parallèles soit celle d'Albino à l'école pan-Techno et celle de Panépha sa mère qui a construit une fabrique de fromages afin d'accumuler assez d'argent pour se venger des pirates qui l'on violé. J'avoue avoir préféré l'histoire de Panépha car cette dynamique familiale si explosive et injuste, cette haine qui a régenté toute sa vie, me rendait ma lecture bien plus intéressante. J'étais intriguée par l'avenir que Jodorowsky réservait au prétentieux Almagro et à cette si jolie Onyx maltraitée. Puis, il y a avait ces clins d'oeil à d'autres oeuvres que j'ai mentionné plus haut qui m'ont un peu gâché ma lecture dans l'école pan-Techno si bien que je me suis vite désintéressée d'Albino.

J'ai lu à plusieurs endroits des commentaires mitigés sur cette oeuvre. Sur Internet, il y en a pour tous les goûts et certains ont adorés alors que plusieurs ont carrément détestés! Dans les points négatifs revenaient régulièrement le final de ce premier tome. Sans entrer dans les détails car je ne veux pas spoiler, il y a un revirement complet dans les dernières pages. Même si rien ne laissait présager ce que Jodorowsky a imaginé (bon, presque rien) et que pour certain, cela peut donner l'impression d'une fin un peu bâclé, pour ma part, j'ai beaucoup aimé. J'ai refermé ce livre en ayant l'impression que justice avait été rendue. 

Les Technopères s'inscrit dans une grande oeuvre de science-fiction qui a créé un des univers les plus riches et les plus attrayants pour tous lecteurs qui aiment le space opera ou le hard sf. Assurément, Jodorowsky est un des grands maîtres de ce genre et chaque lecture d'une de ses bds est gage, pour moi, d'un excellent moment. J'espère que cette série continuera sur cette bonne lancée (comprendre ici que j'espère que dans les prochains scénarios nous continuons à suivre deux histoires parallèles et que nous retrouverons Onyx, cette progéniture honnie).

c1971a9bb73510204dad250783486e3a

 Source de l'image: 
- https://www.comixology.com/Les-Technop%C3%A8res-Vol-1-La-Pr%C3%A9-%C3%A9cole-Techno/digital-comic/190132

Posté par GeishaNellie à 00:00 - BD, mangas & ComicBooks - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dentelle


Commentaires sur Les technopères: la Pré-école Techno

    Elle est chouette cette série, j'avais lu un certaine nombre de tomes il y a des années.

    Posté par Tigger Lilly, 30 juin 2017 à 14:33 | | Répondre
Nouveau commentaire