03 novembre 2017

Les boîtes à livres ou mon péché mignon

Depuis un certain temps, je me sens l'obligation de mettre un frein à mes achats. Ce n'est pas que les livres coûtent si chers (j'achète principalement usagé), mais lorsque ta PAL dépasse les 100 livres, tu te demandes si tout ce qui s'y trouve à raison d'y être. Je me suis donc mise comme objectif de cesser mes achats... bon c'est un fail complet. Pourtant, ce qui fait grossir ma PAL ces derniers temps n'est pas lié à mes achats, mais plutôt à mes visites journalières dans les boîtes à livres. 

Je ne sais pas ce qui en est pour l'extérieur du Québec, mais dans la Belle Province, les boîtes à livres ne cessent de se multiplier. Ces petites merveilles se retrouvent en nombre incroyable dans la métropole, mais aussi à l'extérieur. Je connais de tout petits villages qui ont leur boîte à livres ou leur croque-livres. Pour ceux qui ignorent ce dont je parle, les boîtes à livres sont des boîtes à l'extérieur dans lesquelles on troque les livres. Donc, à chaque livre pris, l'on doit en rendre un. La différence avec les croque-livres, c'est qu'il s'agit de boîtes réservées à la littérature pour enfant. Tous les détails pour ceux que ça intéresse et qui aimeraient savoir où se cache le croque-livres le plus près de chez vous ou bien pour en adopter\fabriquer un, allez sur ce lien: http://croquelivres.ca/.

Bien entendu, l'être humain étant ce qu'il est, il y a de nombreuses boîtes à livres qui ont périclité, car le principe d'apporter un livre afin de remplacer le livre pris précédemment semble être bien difficile à comprendre pour plusieurs. J'en ai vu se vider lentement. J'en ai vu d'autres se remplir de revues, de VHS et ... oui ... oui de vieux jeu de GameBoy. Bordel...

Mais voilà, dans mon quartier les boîtes sont très populaires et j'ai, bien entendu, mes petites préférées qui sont chouchoutées par ceux qui les ont construites. Je soupçonne d'ailleurs plusieurs propriétaires de les maintenir à flot en y refourguant une partie de leur bibliothèque. Bien entendu, ma bibliothèque, elle, regorge de livres qui sont très heureux de quitter mes étagères poussiéreuses. 

20171015_105536

Ce croque-livres, coincé entre deux supports à dépliants n'a l'air de rien, mais il vaut son pesant d'or. Il est placé à l'intérieur d'un centre où mes filles ont des cours de natation et de danse. Lorsque nous arrivons en avance je peux m'installer sur un banc et lire un livre que j'y trouve en attendant. J'ai vu beaucoup d'autres parents faire de même. Les enfants sont immédiatement attirés par lui. D'ailleurs, le petit fantôme blanc qui se précipite dessus avant que je ne puisse faire une photo c'est ma grande fille tout heureuse d'y plonger.

20171016_161339

Quel est cet oeil qui nous observe? C'est ma boîte à livres préférée que je visite deux fois par jour. Ne me jugez pas, la garderie de mon bébé est sur le chemin. Je dois à cette boîte plein de petites merveilles.

20171019_183159

Voici quelques-unes des découvertes que j'ai faites dans des boîtes à livres ou dans des bibliothèques de café sur le même principe de troc. Vous savez quoi? Il y en a plus encore...

Vraiment, les boîtes à livres sont l'une des plus belles inventions livresques.

 

Posté par GeishaNellie à 00:00 - Je découvre ... - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dentelle


Commentaires sur Les boîtes à livres ou mon péché mignon

Nouveau commentaire