20 juillet 2008

Tous les jardins du monde

Tous_les_matins_du_monde__pochette_Pascal Quignard (1948-)

Éditions Gallimard

116 pages

1991

Depuis la mort de Mme. de Sainte Colombe, M. de Sainte Colombe n'est plus le même, son monde est bouleversé. Le voilà maintenant enfermé chez lui ignorant tout ce à quoi l'espèce humaine tiens ardemment et pourtant, la gloire il pourrait la connaître car il est le meilleur joueur de viole jamais vu et le roi le voudrait à sa cours. Toutefois, là où les gens voient une chance inouïe, lui, ne voit qu'embêtement et futilité. M. de Sainte Colombe se contente d'enseigner la viole à ceux qu'il considère le mériter, rares sont-ils et de s'occuper de ses filles qui grandissent autant en beauté qu'en talent car tout comme leur père, Toinette et Madeleine sont de très grandes musiciennes.

Voilà qu'apparaît un jour le jeune M. Marin Marais qui supplie le vieil homme de le prendre comme élève. Sans le savoir, le jeune homme bouleversera la vie des trois membres de cette famille tranquille et retirée alors que tout ce qu'il désirait c'était tenir entre ses mains une viole et en sortir les sons les plus beaux que l'oreille humaine n'est jamais entendu.

Commentaires etoile_105.gifetoile_105.gifetoile_105.gif

Sous fond d'histoire d'amour : amour charnel, amour pour la musique, amour qui transcende la mort etpascal_quignard ramène les défunts à une vie factice ; ce petit livre à tout pour plaire. Effectivement, les passionnés de musique y verront la plus belle des poésies, mais pour les autres comme moi ... Bien entendu, l'histoire est merveilleuse, le romantisme présent est saisissant, la trahison qu'on nous dévoile m'a pétrifiée sous la pluie (mon copain se demandait bien ce que je faisais là), mais sans plus. Toutefois, j'ai beaucoup aimé le côté presque fantastique du roman lorsque Mme de Sainte Colombe décédée revient voir son époux. Il s'agit d'un moment charnière très tendre qui sait nous toucher. Je sais tout à fait que ce livre aurait dut me séduire et je sais aussi qu'il a sûrement séduit ma mère qui l'a, semble-t-il, reçu en cadeau d'un homme amoureux d'elle comme le prouve ce petit mot que j'ai trouvé écrit sur la première page blanche du roman :

Tous_les_matins_du_monde

Oui, oui, je sais, je suis dure ces temps-ci et je n'aime que bien peu de livre. J'en suis fortement désolée, mais je suis sûre que ce n'est qu'une mauvaise passe et que je trouverai bien mieux la prochaine fois. J'espère.

Extrait :

<< Il perfectionna la technique de l'archet en allégeant le poids de la main et en ne faisant porter la pression que sur les crins, à l'aide de l'index et du médius, ce qu'il faisait avec une virtuosité étonnante. Un de ses élèves, Côme Le Blanc le père, disait qu'il arrivait à imiter toutes les inflexions de la voix humaine : du soupir d'une jeune femme au sanglot d'un homme qui est âgé, du cri de guerre de Henri de Navarre à la douceur d'un souffle d'enfant qui s'applique et dessine, du râle désordonné auquel incite parfois le plaisir à la gravité peu fournis, d'un homme qui est concentré dans sa prière. >> p.13

Autres livres de l'auteur :

- La nuit sexuelle (2007)
- Les ombres errantes (2002) prix Goncourt 2002
- Les Septante (1997)
- La leçon de musique (1987)
- Le lecteur (1976)

Lu dans le cadre du Challenge ABC 2008

Posté par GeishaNellie à 07:09 - Littérature française - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

dentelle


Commentaires sur Tous les jardins du monde

  • Je l'ai trouvé so-so, celui-ci... j'avais préféré le film, à cause de la musique à la viole!!!

    Posté par Karine, 23 juillet 2008 à 20:45 | | Répondre
  • j'ai une grosse appréhension a lire cet auteur qui figure pourtant dans ma bibliothèque Je trouve qu'il n'a pas une écriture facile il faudra que j'y remédie Bonne journée à toi

    Posté par Bénédicte, 13 mars 2010 à 05:49 | | Répondre
  • @ Bénédicte : Il y a bien longtemps que je l'ai lu, mais il ne m'a pas marqué par sa difficulté pour ce qui est de la lecture. Alors, je crois que tu peux te lancer sans risque lol.

    Posté par GeishaNellie, 14 mars 2010 à 16:29 | | Répondre
Nouveau commentaire