28 janvier 2009

L'autre monde ; Les États et Empires de la Lune suivi de Les États et Empires du Soleil

untitledSavinien Cyrano de Bergerac

Éditions Gallimard

2004

422 pages


Après m'avoir délectée de l'histoire romancée de Cyrano de Bergerac via la plume d'Edmond Rostand, je me devais bien de connaître cet homme à travers ses propres oeuvres, lui, héros d'une des plus belles pièces de théâtre jamais écrite.

Dans ces deux récits philosophiques, le personnage que nous suivons n'est autre que l'écrivain lui-même qui grâce à des tentatives qui s'avèrent fructueuses, se retrouve la première fois en voyage sur la Lune, puis à la seconde, sur le Soleil (en ayant au préalable atterrie à un autre endroit du globe et sur d'autres mondes). Sur la Lune, il devient tout d'abord l'esclave d'une espèce d'hommes marchant à quatre pattes qui le qualifient d'animal puisqu'il est sur deux jambes, mais il est libéré de son état par un habitant du Soleil ayant revêtu l'apparence des gens de ce monde et qui, ayant beaucoup voyagé, l'identifia comme un habitant de la Terre.

Dans la seconde histoire, s'est en essayant de quitter une prison sur la Terre que notre héros se retrouve malgré lui porté vers le ciel en direction du Soleil où le monde est divisé en plusieurs états régis par des oiseaux, des arbres, des amants, des philosophes, etc. Bien entendu, dans sa qualité d'homme, il passe à plusieurs reprises à deux doigts de se faire condamner à mort, mais c'est aussi dans cette aventure qu'il rencontre le plus grand nombre d'étranges personnages outre les arbres et les oiseaux parlant, l'on fait la rencontre de plantes amoureuses, de bête à feu, d'animal glaçon, d'hommes pouvant prendre l'apparence de toutes choses (leur première apparence (sous laquelle ils se présentent) est celle de plantes, de fruits et de fleurs aussi transparentes que des pierres précieuses), etc.

Commentaires etoile etoile etoile

Si je sauta la préface à cause de mon ennui et si mes paupières tendaient constamment à se fermer au début de ma lecture, je dois avouer que je me suis pris dans l'histoire. Il faut dire que Les États et Empires du Soleil est beaucoup plus intéressant que la première histoire.

Ce que je reproche surtout à Les États et Empires de la Lune s'est, bien entendu, sa difficulté desavinien compréhension, parfois il me semblait que les écrits de Platon n'étaient pas si ardus que ceux-ci, mais surtout les théories philosophiques qui sont pour la plupart erronés maintenant que nous possédons un savoir technologique supérieur. Disons que des idées tordues sur l'anatomie (particulièrement), sur la chimie et l'astronomie il y en a ! C'est certes intéressant du point de vu historique, on peut parfois prendre certaines lignes comme simple superstition d'une époque révolue, mais quand même cela gâche quelque peut l'histoire. Juste pour vous faire comprendre ce que j'avance voici comment notre personnage s'envola pour la lune : il attacha à lui des bouteilles remplies de rosée qu'il savait attirée par le soleil, donc tout comme une montgolfière il s'est élevé vers le ciel et il lâchait du leste une fois de temps en temps !

Toutefois, comme je l'ai dit la seconde histoire était bien plus intéressante, elle pourrait carrément passée pour un récit fantastique avec toutes les espèces étranges que nous rencontrons et même les quelques mondes que nous croisons. C'était véritablement une partie divertissante où malgré l'apparition de quelques grands philosophes, il n'y avait pas de pages entières consacrées à un traité de philosophie parfois assommant comme dans le premier livre. Ce que je reproche en fait le plus à notre grand auteur c'est qu'alors qu'il nous a bien accroché et que l'on désire savoir du plus profond de notre coeur ce qui va arrivé à notre personnage même s'il vient de débarquer dans le monde des philosophes, Cyrano de Bergerac nous abandonne et nous laisse sur notre faim ... sans aucune fin !

Notons, qu'après L'autre monde il y a Fragment de Physique tiré des Nouvelles Oeuvres (1662) de l'auteur publié à la fin de cette édition, mais je ne me suis pas aventuré à parcourir ces quelques pages qui m'auraient sûrement parues fort arides.

Les États et Empires de la Lune apparaît dans mon livre de chevet du moment : Les 1001 livres qu'il faut avoir lus dans sa vie, choix que je désapprouve, car j'y aurais plutôt placé Les États et Empires du Soleil (mais bon, tous les goûts sont dans la nature hi ! hi !).

Extrait (pour vous montrer tout ce que les oiseaux (sauf les miens, bien entendu !) pensent de nous lol) :

<< Encore, ajoutaient-ils, si c'était un animal qui approchât un peu davantage de notre figure, mais justement le plus dissemblable, et le plus affreux ; enfin une bête chauve, un oiseau plumé, une chimère amassée de toutes sortes de natures, et qui fait peur à toutes : l'homme, dis-je, si sot et si vain, qu'il se persuade que nous n'avons été faits que pour lui ; l'homme qui avec son âme si clairvoyante, ne saurait distinguer le sucre d'avec l'arsenic, et qui avalera de la ciguë que son beau jugement lui aurait fait prendre pour du persil ; l'homme qui soutient qu'on ne raisonne que par le rapport des sens, et qui cependant a les sens les plus faibles, les plus tardifs et les plus faux d'entre toutes les créatures ; l'homme enfin que la Nature, pour faire de tout, a créé comme les monstres, mais en qui pourtant elle a infus l'ambition de commander à tous les animaux, de les exterminer. >> p. 235

Autres livres de l'auteur :

- Le pédant joué (1654)
- La mort d'Agrippine (1653)
- Fragments de physique (jamais terminé)

Voir ce site pour de plus amples informations sur l'auteur.

   

Posté par GeishaNellie à 21:40 - Littérature française - Commentaires [4] - Permalien [#]

dentelle


Commentaires sur L'autre monde ; Les États et Empires de la Lune suivi de Les États et Empires du Soleil

  • Et par rapport aux Voyages de Gulliver, un peu le même genre ?

    Posté par keisha, 29 janvier 2009 à 02:43 | | Répondre
  • @ Keisha : honte à moi je n'ai pas lu Voyages de Gulliver sauf en version pour enfant, mais je te dirais que je ne crois pas que ce livre soit un conte philosophique comme l'oeuvre de Cyrano, mais les deux date un peu de la même époque.

    Posté par Geisha Nellie, 29 janvier 2009 à 21:35 | | Répondre
  • découverte

    Après ton passage chez moi, je t'ai rendu ta courtoisie en allant voir un peu ta "boutique" à idées lectures. J'aime bien ton design, tu as aussi classé tes rubriques selon la nationalité, en plus du genre.
    J'avais étudié en 2e année post-bac Cyrano de Bergerac. Je me souviens encore de la tête du libraire quand j'ai voulu commander le livre : "Mais non, mademoiselle, ce n'est pas un auteur, c'est un personnage d'une pièce de théâtre !"

    Posté par SL, 18 octobre 2009 à 12:39 | | Répondre
  • @ SL : Ha ! Ha ! On voit que cette personne travaillait vraiment à la place qui lui convenait Merci beaucoup pour ton petit tour, revient me voir

    Posté par GeishaNellie, 19 octobre 2009 à 13:27 | | Répondre
Nouveau commentaire