29 septembre 2013

Terre des autres

Terre des Autres

 

Sylvie Bérard

Alire

2004

399 pages


« Sur une planète extrêmement chaude et tout ensablée, les darztls, une race de gros lézards, ont érigé une civilisation complexe. Pour eux, cette terre s’appelle Sielxth.

Un jour, un vaisseau-colonie en provenance de la Terre se pose en catastrophe sur cette planète. Constatant qu’elle est habitable, les humains décident de s’y établir. Pour eux, cette terre portera le nom de Mars II.

Bien sûr, au début, il y aura quelques rencontres dites de «troisième type», voire des tentatives de cohabitation. Tant chez les darztls que chez les hommes, la curiosité et le besoin de comprendre l’Autre – ou plutôt d’apprivoiser sa différence – favoriseront les échanges … Pourtant, sous la surface couvent la peur et la violence ; bientôt il y aura des escarmouches, puis la rupture des contacts, finalement la chasse et l’esclavage. Malgré tous les darztls et tous les hommes de bonne volonté, un nouvel enfer vient de naître … » dos de couverture

3coeurs

Pour Québec en Septembre, je désirais lire un livre québécois de science-fiction puisque cela ne m’est que rarement arrivé. J’en ai donc profité pour découvrir une auteure dont j’avais entendu beaucoup de bien de son plus récent livre La saga d’Illyge. Toutefois, c’est Terre des Autres qui m’est tombé dans les mains, ça tombe bien (non, ce n’est pas un mauvais jeu de mot) car il a valut de nombreux prix à son auteure : le Grand Prix 2005 de la science-fiction et du fantastique québécois, le prix Boréal 2005 et le prix des lecteurs Radio-Canada 2006.

Le roman est traité un peu comme un documentaire relatant le conflit humain-darztl dans lequel on aurait greffé les écrits de plusieurs personnages humains à différent moment de l’histoire. Bien entendu, certains protagonistes que nous rencontrons sont des membres clés de l’histoire qui ne pouvait que se détériorer entre ses deux espèces si différentes. Cette façon d’écrire nous permet de ne pas ressentir l’impression d’avoir vite fait le tour d’un sujet qui peut être redondant mais surtout, de nous propulser plus avant dans le futur et de découvrir une centaine d’années d’histoire.

Tout au long de ma lecture, j’ai eu le besoin de savoir qui avait mal agi.imagesCA12NRSE Où était le bien et le mal. Était-ce les darztls ou les humains les méchants ? Mais le but même de ce livre est de nous faire comprendre qu’il n’y a pas de noir et de blanc absolu. Lorsque l’on se révolte de la façon dont les esclaves humains sont traités, ont découvre que les daztls souffrent tout autant lorsqu’ils sont capturés. La barbarie est de mise d’un côté comme de l’autre et le prétexte de la différence culturelle nous devient vite complètement ridicule.

Toutefois, on dirait que tout est contre moi à chaque fois que, remplie de bonnes intentions, je me lance dans un sf québécois et je suis incapable de l’aimer véritablement. Peut-être est-ce parce que j’ai lu trop de sf mais le plus gros problème de ce livre c’est que c’est du déjà vu. J’ai beaucoup trop vu d’alien lézard ou d’humain si prétentieux que cela les a mené à leur perte pour applaudir ce roman. Somme toute, sa lecture est intéressante mais j’en ai beaucoup trop vu/lu pour qu’il m’impressionne vraiment. Donc, il s’agit d’un livre que l’on devrait peut-être réserver à un lectorat qui ne s’y connaît pas beaucoup dans le planet opera/space opera. Une légère déception pour la lectrice que je suis et qui attend encore un sf québécois qui me plaise du début à la fin.  


Quebec-en-septembre-2013

Lu dans le cadre de Québec en Septembre 2013 organisé par Karine

Posté par GeishaNellie à 00:00 - Littérature de science-fiction - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

dentelle


Commentaires sur Terre des autres

    Lu il y a bien longtemps mais je me souviens d'un bon moment de lecture.

    Posté par Suzanne, 02 octobre 2013 à 10:33 | | Répondre
  • J'ai aussi entendu parler de l'auteur... peut-être tenterai-je le coup avec son autre roman!

    Posté par Karine:), 05 octobre 2013 à 20:20 | | Répondre
  • Je jetterai peut-être un œil ! Toutefois, si tu cherches de la SF originale et de très grande qualité, je te conseille les livres d'Elisabeth Vonarburg (notamment "Chroniques du Pays des Mères en post-apo et Tyrannaël en planet-opera avec évolution de civilisations) !

    Posté par JainaXF, 07 octobre 2013 à 06:30 | | Répondre
  • Si tu ne l'as pas lu, je te conseille Marée Stellaire de David Brin. C'est de l'excellente SF!

    Posté par Edelwe, 21 mars 2014 à 17:02 | | Répondre
    • Ah tiens je ne connais pas (de vue oui mais pas plus). Si tu me le suggères alors je prends en note.

      Posté par GeishaNellie, 25 mars 2014 à 22:11 | | Répondre
Nouveau commentaire