14 mars 2010

L'heure de l'ange

L_heure_de_l_angeAnne Rice

Les éditions Michel Lafon

2009

270 pages


Toby est un tueur à gages, il est surnommé Lucky le Renard et c'est un bon. Il est fidèle à celui pour lequel il travaille et qu'il appelle secrètement l'Homme Juste, simplement parce que malgré tout, il espère travailler pour les gentils. Alors, lorsque l'ange Malchiah se présente à lui et lui dit être son ange gardien, il saisit immédiatement cette possibilité de racheter son âme. Pour Malchiah, il fera un saut dans le passé et se retrouvera dans la peau d'un moine qui doit sauver la vie d'une famille juive accusée à tort.

smiley etoilesmiley etoilesmiley etoileLorsque j'étais jeune Anne Rice était mon auteure favorie. Elle était tout pour moi, elle avait forgé mon intellect, elle avait développé l'esthétique de mon art, mon idéal architectural, etc. J'en passe, car autrement vous pourriez me considérer comme folle :$. Mais bon, après la fin de la série des vampires, alors que plus aucun de ses livres n'étaient traduits en français je m'étais rabbatue sur la série de la Belle au Bois Dormants. Après la lecture du premier tome ... je dirais simplement ceci : les deux derniers sont encore dans ma PAL. Alors c'était ainsi que tout semblait vouloir finir.

Vous imaginez alors qu'elle a été mon émotion quand j'ai découvert chez B-O-B qu'un nouveau livre d'AnneAnne_rice Rice avait été traduit (ah, j'ai oublié de mentionner que je lis de façon pitoyable l'anglais, mais je crois que vous l'avez compris). Je me suis jetée dessus dès qu'il m'a été possible, même si l'idée de l'ange gardien me rappelait ce côté très religieux vers lequel tendait de plus en plus les écrits d'Anne Rice et qui me déplaisait fort.

Je pourrais dire que lors de ma lecture je me suis rendue compte que j'avais vieillie (ah l'horreur). Car les thèmes qui étaient autrefois si chers à mon coeur quoique toujours présents, ne me donnaient plus le même effet. Mentionnons ici, l'alcoolisme (en traiter dans un livre me rassénérait, maintenant il me met mal à l'aise) et l'étendu de culture et de richesse que présente les personnages. C'est dire comme quoi, on peut tomber de haut, mais des personnes un tant soit peut cultivées retrouverons leur chemin. Mais je dois avouer que maintenant j'ai beaucoup plus apprécié le traitement de ces thèmes : conflit entre le mal et le bien, l'amour de l'humanité, la perte de ceux que l'on aime.

Et si je n'ai pas retrouvé le brio de ma chère Anne Rice, j'ai tout de même pu me rabattre sur certaines choses qui me rappelaient mon amour d'antan pour cette auteure que ce soit des personnages aimables, des décors et des époques merveilleusement bien campés. Disons donc que je suivrai cette série avec attention (où est le tome 2, aaaaahhh), car je suis bien curieuse de découvrir où elle dirigera son histoire. Va-t-elle plutôt se fixer vers la véritable histoire du personnage :( Ou plutôt vers d'autres missions que Malchiah amènera à Toby Ü

Ce qu'il y a de drôle c'est que, alors même que je lisais ce roman, un reportage sur Anne Rice est parut dans le journal metro ici. Dans cette article, il est cité : << Je n’avais pas vraiment prévu une telle saga avant de l’écrire. Mes précédents livres se sont aussi transformés en saga sans que ce soit prévu. Il y a encore plein de livres que je rêve d’écrire autour du personnage de Toby O’Dare et autour des anges. >> (Journal le métro, parution du 5 mars 2010). J'ai trouvé cela bien comique, je m'explique. La fin (à laquelle on ne s'attendait vraiment pas) sentait à des kilomètres à la ronde l'ouverture afin d'en faire une suite. Alors j'ai bien des doutes que ce ne fut pas prévu, mais bon ça n'empêche pas que j'ai eu plaisir à retrouver Anne Rice.
   

Posté par GeishaNellie à 13:12 - Littérature fantastique - Commentaires [8] - Permalien [#]

dentelle


Commentaires sur L'heure de l'ange

  • Moi non plus, je n'ai pas retrouvé la "meilleure" plume d'Anne Rice avec ce premier tome (d'une nouvelle saga). Ceci dit, elle ne pensait pas en faire une saga, mais glorifier Dieu, si. Elle l'explique elle-meme, malgré son statut d'athée, elle avait envie... après le deuil de son mari décédé en 2002.

    Posté par Acr0, 14 mars 2010 à 19:04 | | Répondre
  • @ Acr0 : Je suis contente que toi aussi tu n'ai pas retrouvé l'ancienne Rice, au moins je ne suis pas folle lol. Mais en fait, je veux bien y croire qu'elle ne voulait pas en faire une série, mais elle a eu la main un peu lourde sur la fin il me semble. Et petit truc, comme ça, pas rapport, joli blog que tu as

    Posté par GeishaNellie, 14 mars 2010 à 21:58 | | Répondre
  • Les amours de jeunesse réservent parfois bien des désillusions.

    Posté par Constance, 19 mars 2010 à 09:44 | | Répondre
  • @ Constance : Oui, mais pour Rice, je la sentais venir, car je voyais à quel point la religion prenait de la place dans son écriture et moi et la religion, tsé.

    Posté par GeishaNellie, 19 mars 2010 à 12:19 | | Répondre
  • Quel livre me conseillez-vous pour découvrir Rice ?

    Posté par Jémlyre, 09 mai 2010 à 12:23 | | Répondre
  • @ jémylre : Aaaah, je vais rester classique, commence par Entretien avec un vampire, il est très différent des autres, en somme ce n'était qu'une ébauche de ce qu'allait devenir les vampires. Autrement, si tu ne veux pas te lancer immédiatement dans une série, je te suggère pour t'habituer à son écriture à Le violon. Tous les thèmes chers au coeur de Rice y sont et son écriture est celle des débuts : une merveille à l'état pure !
    Voilà, j'espère que je t'aurai donné le goût !

    Posté par GeishaNellie, 10 mai 2010 à 13:57 | | Répondre
  • C'est vrai que l'écriture de Anne Rice est ici plus "accessible" avec moins de fioriture, ce que je regretterai presque, amis qui donne à ce petit bouquin une jolie saveur. Comme toi, je ne doute pas un seul instant en lisant les dernier mots et le retour de Malchiach qu'il y aura une suite...

    En tout cas se fut un très bon moment de lecture. Biz, nanet

    Posté par nanet, 27 février 2011 à 10:00 | | Répondre
  • @ Nanet : J'attends encore la suite malheureusement, mais disons que ce livre ne vaut pas ses premiers.

    Posté par GeishaNellie, 27 février 2011 à 10:50 | | Répondre
Nouveau commentaire