01 décembre 2015

Les loups du solstice

Lu dans le cadre du Défi Le tour du monde en 8 ans


les_loupss_du_solstice

Anne Rice

Michel Lafon

2014

425 pages

 

 

Maintenant bien installé dans le manoir de Nideck Point avec le groupe de Morphekinder qu’il appelle les Gentlemen Distingués, Reuben peut maintenant commencé à apprivoiser sa nouvelle vie. Noël approche et Félix prépare une fête d’une splendeur inégalée pour fêter son retour mais le jeune loup-garou Reuben ignore tout de la fête païenne qui clora leurs réjouissances lupines. Une fois les humains endormis, le loup peut aller festoyer.

3.5

Vous l’aurez compris ce tome-ci, le deuxième de la série des loup-garous, est surtout centré sur la fête de Noël qui est très importante pour cette espèce (ça adonne bien puisque l’on est en ce moment fin novembre et donc, en plein dans l’ambiance). Pour eux, le moment des fêtes en est un d’acceptation, tous sont alors bienvenus à Nideck Point qu’ils le soient ou non d’habitude. Qu’ils soient loup-garous ou non. C’est ainsi que Reuben se rend compte, au fur et à mesure que leur cercle de privilégié s’agrandit, qu’il existe plusieurs groupes de Morphekinder mais aussi d’êtres non-humains, simplement appelé (pour l’instant, j’espère) les Sans-Âge. Malheureusement, cette fois-ci, Anne Rice a décidé de ne pas s’étendre sur les autres personnages non-humains qui entourent les Morphekinder, sauf peut-être, les Nobles de la Forêt (même si ce qu’ils sont ne m’est pas encore très clair). On a aussi droit aux fantômes et aux esprits, les créatures fantastiques qu’Anne Rice privilégie le plus.

Lors de mes dernières lectures de mon auteure fétiche, j’avais été déçue comme plusieurs autres, je suppose, par la place prépondérante de la religion dans ses romans. Je ne peux donc pas passer à côté et ne pas vous en toucher un mot. Heureusement, Anne Rice a, semble-t-il, une acceptation naturelle de toutes croyances et cela englobe bien les agnostiques et les athées. J’ai senti que, cette fois, la religion tout en étant présente, était repoussée à un second plan, l’auteure ayant préférée utilisée un personnage principal agnostique ayant plutôt un frère prêtre (je ne suis même pas sûre que celui-ci croit vraiment en Dieu, ayant prit la soutane plutôt pour faire les bonnes oeuvres). Je suis donc vraiment heureuse du résultat : une certaine dose de religion mélangée (plusieurslatest personnages sont de religions différentes et pourtant se côtoient parfaitement) et beaucoup de croyances païennes provenant du Fond des Âges (vu l’âge de Margon le contraire aurait été bien difficile).

Malheureusement, cette fête de Noël qui prend toute la place, qui réjouit Félix à un tel point qu’il semble être surtout une façon pour lui de se rapprocher des Humains dont il s’éloigne de plus en plus, me semblait une chose irréelle. Pourtant, ce n’est pas un mystère, Anne Rice veut que l’argent ne soit jamais un problème pour ses personnages, ils sont toujours riches, bien habillés, bien meublés mais en contre-partie, aimables, aimant en retour facilement, distingués et très cultivés qu’importe leur âge. J’ai pourtant eu de la difficulté avec tout cet argent dépensé pour recréer une fête d’un autre âge où tous sont invités (je parle ici du village de Nideck au complet en plus des amis plus ou moins intimes de ceux vivant au manoir) ainsi que du marché de Noël, prétexte utilisé afin de faire revivre le village mourant. Lors de la fête au Manoir de Nideck Point, on pouvait trouver des mimes médiévaux, des chanteurs provenant de je-ne-sais-quel-coin-de-l’Europe, un Père Noël qui distribuait des jouets en bois et même des pièces de monnaie en or commémoratives. Bref, je n’y croyais pas, cette fois c’était trop gros.

Malgré cette fête qui ne collait pas à mon avis à la réalité même d’une personne riche, j’ai bien aimé le livre. Bon, j’aurais apprécié qu’il ne tourne pas juste autour de cet évènement, mais beaucoup de rebondissements viennent détourner notre attention de cette fête irréelle et ravive notre intérêt pour l’histoire. Décidément, Reuben aura bien de la difficulté à partager sa vie entre sa famille humaine et son état de loup-garou. Mon seul souhait pour le prochain tome (autre que d’avoir un nouveau tome) serait qu’Anne Rice plonge plus profondément dans le monde des êtres Sans-Âge et nous dévoile une partie des mystères des Gentlemen Distingués.

ob_1543bf_planisphere_596214052_o

Lien des images (dont je me souviens) :
- http://fr.teenwolf.wikia.com/wiki/Loup_Garou

Posté par GeishaNellie à 00:00 - Littérature fantastique - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dentelle


Commentaires sur Les loups du solstice

Nouveau commentaire